Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Borloo agit pour lancer la voiture propre

Sam 20/06/2009   —   Manifestation publique au ministère pour montrer le soutien de la France aux véhicules propres.
Projet Velroue
M. Borloo n'est pas un homme ordinaire, il a à sa disposition une Peugeot hybride. Depuis plusieurs mois en effet, Peugeot a confié quelques prototypes à ses services, mais pour que le grand public puisse également bénéficier des nouvelles technologies de l'automobile, le ministère a validé un programme de soutien financier à 11 projets innovants. La liste complète est ci-dessous, nous en avons cependant distingué 3. Celui qui est promis à la plus grande diffusion est le MHYGALE, de Valeo. C'est un Stop & Start de seconde génération, avec un alterno-démarreur très puissant, toujours relié au moteur à combustion par une courroie, mais qui est doté de la capacité de l'assister lors des accélérations à bas-régime, avec récupération de l'énergie perdue au freinage. PSA Peugeot-Citroën devrait proposer ce système à grande échelle d'ici 18/36 mois. Plus fort ensuite, 2 projets autour de l'Active Wheel de Michelin, la même technologie qu'exploite déjà la Venturi Volage. Le premier s'appelle Velroue, il utilise la base d'un Renault Kangoo (photo de gauche).

Projet Forewheel
C'est en résumé un Kangoo diesel normal, sur lequel on a ajouté 2 moteur-roues à l'arrière, avec un pack de batteries qui pourrait lui donner quelques 50 km d'autonomie. C'est donc un engin bi-mode, électrique pour la ville, diesel pour la route. Associer le travail des 2 moteurs n'est pas une priorité. Forewheel enfin (photo de droite) voit beaucoup plus loin, et propose un chassis inédit, dénué de tous les éléments habituels d'une automobile. une idée qu'exploitait déjà le concept GM Autonomy en 2002 (on l'avait appelé le skateboard). C'est là le plus intéressant, et de loin, mais il faut aller vite. Les chinois ont déjà des scooters électriques, avec un moteur-roue à l'arrière en production. C'est encore rudimentaire, mais ils le produisent en série, quand la France regarde encore ces technologies avec beaucoup de hauteur... En marge de la présentation de ces projets, et bien qu'on ne soit pas en période électorale, le ministre s'est laissé aller à faire quelques belles promesses sur les milliers de véhicules décarbonés qui rouleront bientôt partout en France. A ce sujet, quand la Poste va t-elle acheter les 500 électriques pour lesquelles elle avait lancée un appel d'offres il y a plus de 2 ans ?


Les 11 projets soutenus par le bras armé de l'état pour le développement durable, l'ADEME :

VELROUE : projet élaboré par MICHELIN, RENAULT et l’IFP, propose grâce à un démonstrateur de recherche, de démontrer la faisabilité d’un véhicule utilitaire bi-mode équipé de moteurs-roues sur le train arrière.

FOREWHEEL : présenté par MICHELIN, HEULIEZ et le CEA, propose la réalisation de démonstrateurs de véhicules électriques optimisés en masse et fiabilité, avec intégration complète des fonctions freinage, suspension, motorisation, direction dans les roues.

HYDOLE : proposé par PSA, FREESCALE et EDF, vise à valider un concept de véhicule hybride à dominante électrique et à fédérer les acteurs autour de l’émergence d’une filière pour les technologies afférentes (moteur électrique, électronique de puissance, batteries, auxiliaires spécifiques, infrastructure de recharge…).

MHYGALE : proposé par VALEO, PSA et FREESCALE consiste en la réalisation de démonstrateurs de systèmes d’hybridation avec alterno-démarreur de forte puissance, entraîné par courroie, pour l’optimisation des moteurs à fort « downsizing » (forte réduction de cylindrée).

VEGA/THOP : conduit par VALEO et RENAULT, initie une rupture dans la gestion thermique à bord des véhicules à propulsion électrique. L'objectif est de réaliser un démonstrateur qui améliore l'autonomie des véhicules en abaissant les puissances dédiées à la thermique habitacle et qui apporte des ressources thermiques pour contrôler la température des batteries, donc améliore leur durée de vie.

DHRT2 : proposé par TOYOTA, EDF, Ecoles des Mines, et l'INES consiste à réaliser une démonstration à une échelle significative d’une flotte expérimentale de véhicules hybrides rechargeables avec une infrastructure de charge innovante en site urbain, et à étudier la convergence habitat solaire-transport.

VELECTA : proposé par AIXAM, le CEA et l’INRETS, vise à réaliser des démonstrateurs de véhicules électriques dans le domaine des quadricycles légers et lourds « sans permis ». Le consortium souhaite intégrer de nouvelles technologies de batteries lithium et une électronique de contrôle des batteries performante.

QUAT’ODE : présenté par VELEANCE et CAR&D, propose de réaliser un quadricycle léger électrique et inclinable pour les livraisons urbaines.

WATT : élaboré par la société PVI, vise à réaliser un démonstrateur d’autobus électrique utilisant l’énergie stockée dans des supercapacités qui se rechargent aux arrêts des bus. Cette option permet de limiter la quantité de batteries embarquées et favorise une très grande autonomie grâce aux recharges ponctuelles des supercapacités.

MELODYS : proposé par RENAULT Trucks, PVI et l’IFP, consiste à réaliser 3 démonstrateurs de véhicules hybrides rechargeables lourds (12 tonnes) équipés de moteurs électriques ; ils permettront d’expérimenter leurs usages dans diverses configurations (véhicules pour livraisons urbaines, véhicules frigorifiques, bennes à ordures ménagères).

ElLiSup : proposé par IRISBUS, le CEA et EDF, vise à expérimenter deux types de démonstrateurs : un bus hybride équipé de batteries adaptées à la recharge en fin de ligne et un bus tout électrique de taille standard qui permettra d’atteindre un coût d’exploitation proche de celui du diesel.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; voiture-electrique ; politique-transport_France