Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Tata Magic Iris : sans vitres arrières

Jeu 07/01/2010   —   Un engin plus moderne que les tuk-tuk qu'il veut remplacer.
Tata Magic Iris

Le voyageur qui s'aventure en Inde, ou dans d'autres pays pays d'Asie du Sud-Est, découvre rapidement un moyen de transport qui n'existe pas en Europe. Un taxi très particulier. Il s'agit d'une sorte de croisement contre nature entre un petit fourgon et un scooter, et dont le bruit est entre celui d'un marteau-piqueur et d'une perceuse. Cela se désigne sous le nom de autorickshaw, ou de tuk-tuk, par allusion au bruit que fait le moteur (illustrations). Ces engins n'offrent aucune sécurité, et ce fut là la première motivation de M. Tata, après la Nano, pour lancer le développement d'un véhicule qui pourrait les remplacer : le Magic Iris.

Faire un engin aussi abordable qu'un tuk-tuk (ou presque), mais nettement plus sûr. Le moteur est un 611 cm³. C'est un diesel sans turbo, qui délivre la puissance formidable de 11 ch. Le filtre à particules ? Regardez ailleurs s'il vous plait... La vitesse maxi est de 55 km/h, ce qui serait insuffisant pour les autoroutes, mais qui est très satisfaisant pour le capharnaüm permanent des grandes villes indiennes. On ignore encore le prix comme la plupart des caractéristiques techniques de ce nouveau véhicule, mais on peut déjà constater que les indiens ont serré la vis côté budget.

La photo ci-dessous montre ainsi que les vitres arrières tiennent plus de la tente que de l'automobile, tandis que côté pneumatique, la monte standard n'est même pas constitué de pneumatiques à carcasse radiale... Ce Tata Magic Iris pourrait accueillir 3 personnes dans son compartiment arrière, et il s'affirme nettement plus sobre, moins polluant, et plus sûr que les véhicules qu'il vise à remplacer.
Il est par contre à 10 000 lieues des standards européens.

Tata Magic Iris


Rubrique(s) et mot(s)-clé : voitures-indiennes ; transports-en-commun