Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Les anglais investissent dans l'hybride à turbine

Mer 03/02/2010   —   Une idée prometteuse, mais qui demande encore beaucoup de recherche et développement.
Turbine Bladon
Turbine BladonLa voiture à turbine est une idée séduisante sur le papier, mais qui n'a toujours pas été matérialisée de manière satisfaisante. Cela pourrait changer avec l'apparition des voitures hybrides, surtout rechargeables, où la force produite par la turbine ne servirait pas à déplacer l'auto, mais à entrainer une génératrice. C'est le sujet de recherches d'un consortium anglais qui vient d'obtenir un financement public de 15 millions de livres. Y participent le fabricant de turbine Bladon Jets, le spécialiste des moteurs électriques SR Drives et le constructeur automobile Jaguar Land Rover. Il s'agit cependant de recherches, et une future voiture hybride à turbine est encore lointaine. La turbine présente pourtant de grands avantages, notamment en terme de compacité et de simplicité. Une turbine est plus petite qu'une génératrice ! Une turbine a aussi une combustion très propre, et sa fiabilité est excellente avec une seule pièce en mouvement. Enfin, elle est peu difficile côté carburant, fonctionnant aussi bien avec du gaz naturel, que du gazole ou de l'éthanol.

Le financement public est néanmoins nécessaire, du fait que c'est le genre de recherches qui sort des compétences traditionnelles d'un constructeur automobile. Tandis que l'efficacité énergétique, et les perspectives de rentabilité, d'un système hybride à turbine, sont encore à prouver.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : equipementiers ; technologie