Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Bluecar : Pininfarina retire ses billes

Lun 28/03/2011   —   La Bluecar est désormais totalement sous la responsabilité de Bolloré.
Bolloré BluecarNous avions bien remarqué une chose bizarre dans notre article du 18 mars. La Bluecar va être fabriquée par Pininfarina, mais il n'y a aucun contrat entre le groupe français Bolloré et Pininfarina S.P.A. Le contrat principal est entre Bolloré et Cecomp. Et cette entreprise Cecomp, parce qu'elle n'a pas les moyens matériels de produire la Bluecar dans les quantités voulues selon le planning prévu, a pris les services de Pininfarina pour produire la voiture en son nom, sur le site de Bairo Canavese. En toute logique, il aurait été plus simple que le contrat soit directement entre Bolloré et Pininfarina... S'il n'y avait un différent entre ces 2 entreprises. Différent qui s'est transformé en divorce, puisque Pininfarina vient d'annoncer qu'il allait revendre à Bolloré ses parts (50 %) dans la joint-venture qu'ils avaient créé en commun (Véhicules Electriques Pininfarina Bolloré S.A.S.), et dans les conditions prévues en septembre 2010, soit contre un montant de 10 millions d'euros.

Tous les liens seront rompus d'ici 3/4 semaines. Il ne restera après à Pininfarina que le contrat de location de la chaine de montage de Bairo Canavese, complète avec son personnel formé (57 employés), jusqu'au 31 décembre 2013, pour fournir à Cecomp environ 4000 Bluecar. Elles seront destinées au service parisien Autolib.

On ignore tout d'une éventuelle prolongation de la production après cela, ou au-delà de ce volume, et nous ne pouvons que conseiller aux personnes qui avaient rempli un formulaire de réservation en 2009 (!), que d'oublier la Bluecar, sauf l'hypothèse où Bolloré déciderait d'un coup de prendre une participation importante au capital de Pininfarina, comme cela a déjà plusieurs fois été évoqué.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Bollore-Bluecar ; industrie-production ; voiture-electrique