Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

La fausse surprise du lion blessé

Ven 13/07/2012   —   Fait se distinguer les étrangers à l'industrie automobile.
Logo PeugeotDepuis le temps qu'on entendait les paroles catastrophiques de Sergio Marchionne, président de l'ACEA, pour dénoncer les énormes surcapacités de l'industrie ! Depuis le temps qu'on voyait le succès croissant des constructeurs coréens (31 581 ventes Hyundai et Kia en France, au premier semestre), merci les usines ultra-modernes dans des pays à bas coût ! Depuis le temps qu'on constatait la chute des marchés italiens et espagnols, habituellement des marchés forts pour les marques françaises ! Et avec les progrès de la technologie, des rendements et de la productivité, qui font qu'on sait aujourd'hui produire plus de voitures avec moins d'hommes, on ne peut être surpris par l'ampleur des restructurations de PSA Peugeot-Citroën. Mais quand le marché est en berne, et que la compagnie enregistre de nouveaux déficits d'exploitation chaque mois, le pire serait de les refuser. Parce que cela coûterait plus cher.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Peugeot ; industrie-production