Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

13 nouvelles stations d'hydrogène vert en Allemagne

Ven 10/10/2014   —   Préparer le futur.
Daimler avec LindeL'Allemagne croit en l'hydrogène, l'Allemagne investit dans un réseau de distribution. Certains croient que l'avenir appartient aux voitures électriques sur batterie, ils n'ont pas totalement tort. Mais il reste qu'on ne pourra probablement jamais recharger une grosse batterie en 2/3 minutes, dans le même temps qu'on fait un plein d'essence. L'hydrogène est le seul carburant zéro émission qui permet cela, en même temps qu'il garantit une autonomie supérieure à n'importe quelle batterie. Un nouveau partenariat entre Linde (fournisseur d'hydrogène), Daimler (le constructeur auto) et Total, OMV, Avia et Hoyer (des propriétaires de stations service) vient alors de voir le jour pour ouvrir 13 nouvelles stations d'hydrogène en Allemagne, sous 12 mois.

Le plus beau est que l'hydrogène qui sera distribué par ces stations sera exclusivement vert, produit à partir de sources renouvelables. Linde a de nombreux moyens à sa disposition pour cela. Il dispose d'unités de production de biogaz, et d'électrolyseurs alimentés par des éoliennes, mais Linde prévoit plutôt de fabriquer de l'hydrogène à partir de glycérol brut. Il en a de grandes quantités de par ses unités de production de biodiesel, où le glycérol est un sous-produit. Le bilan global est considérablement meilleur que par le réformage du gaz naturel.

Daimler financera une partie du coût d'installation de ces stations, au motif qu'il prévoit de commercialsier une voiture à hydrogène (avec une pile à combustible) en 2017.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mercedes ; carburant-energie