Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Bilan globalement positif pour le salon de l'auto

Lun 20/10/2014   —   Surtout pour la voiture électrique.
Citroën SurvoltLe salon de l'auto a fermé ses portes, c'est la fin de la fête, et pour les milliers de personnes qui y ont travaillé, c'est enfin le moment du repos. Le visiteur ne s'en rend probablement pas compte, mais pour la majorité des professionnels, le salon aura représenté 19 journées de travail non stop, du 1er au 19 octobre. C'est ce record de durée qui permet au salon de Paris d'être le plus visité au monde, avec 1 253 513 visiteurs pour cette édition.

Le second salon le plus populaire est celui de Tokyo, loin derrière puisqu'il n'a attiré que 902 800 personnes dans sa dernière édition. Le salon de Tokyo détient cependant le record de visiteurs par jour, puisqu'il est ouvert une semaine de moins que celui de Paris. On retiendra pourtant du salon français, un nouvel essor en faveur de la mobilité électrique.

Nous avions annoncé qu'il était possible d'essayer des électriques, comme précedemment en fait, mais jamais ce service n'avait connu autant de succès : plus de 10 000 personnes en ont profité pour s'initier (ou pas) à la conduite d'une propulsion électrique. C'est 20 % de plus qu'en 2012, mais ce n'est que logique si on considère que les modèles disponibles cette année, la BMW i3, la Renault Zoé, sont nettement plus excitants que ceux de 2012 (la Citroën C-Zéro, la Renault Kangoo).

Les voitures électriques ont de plus l'atout d'être particulièrement convaincantes lors d'un petit essai. Douceur de fonctionnement, nervosité au démarrage, ce n'est qu'au quotidien que le moins bon devient apparent (faible autonomie, manque de bornes de charges). On verra dans les mois qui viennent si ces essais aboutissent à une hausse des immatriculations. Car pour l'heure, il est impossible d'avoir des informations fiables. Les constructeurs que nous avons interrogés étaient certes très positifs, mais tous ne travaillent pas de la même façon. Des bons de commande ont certes été signés chez certaines marques, mais aucun chez d'autres qui se limitent à de la prise de contact, qui reste la matière que le salon génère le plus. Le bilan commercial reste donc à venir, et bien qu'on sache que le nombre de visiteurs de ce salon de 2014 soit inférieur de plus de 15 % du record de 2008, on croise les doigts sur une reprise du marché auto.

Notre illustration, la Citroën Survolt de 2010, le concept de super-sportive électrique qui n'a hélas pas eu de suite, mais que nous eu plaisir de retrouver au Hall 8.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; salon-automobile