Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

10 000 €, la super maxi bonus pour les électriques

Mar 31/03/2015   —   Sortie de route pour les vieux diesels.
Renault Laguna 1998Il avait été annoncé au salon de l'auto, en octobre dernier, et le voici finalement, le super bonus de 10 000 € pour acquérir une voiture électrique. Attention cependant, ce n'est pas pour tout le monde, puisque le bonus de 6300 € ne change pas. Ce qui est nouveau est l'apparition d'une prime à la casse d'un montant de 3700 € pour la remise au concessionnaire d'un vieux diesel à des fins de destruction. Le client devra avoir la carte grise à son nom depuis plus d'un an, la voiture doit utiliser le gazole comme carburant, elle doit être en circulation normale avec un certificat d'assurance à jour, ne pas être gagée, et sa date de première immatriculation doit être antérieure au 1er janvier 2001.

Si toutes ces conditions sont remplies, le client obtiendra par ce cumul du super bonus et de cette prime à la casse, une ristourne de 10 000 € sur l'achat d'une voiture électrique (rejets de CO2 inférieurs à 21 g/km). Dans le cas d'une voiture hybride rechargeable (rejets de CO2 de 21 à 60 g/km), la prime sera de 2500 € (en sus du bonus de 4000 €), et pour les autos essence ou diesel Euro 6 qui rejettent entre 61 et 110 g/km (pas de bonus), il y a encore une prime, mais de 500 €, et à condition que les clients ne paient pas d'impôt sur le revenu.

Un dispositif distinct accorde aussi une prime à la casse de 500 € à tout acheteur d'une voiture neuve respectant la norme antipollution Euro 6, et qui rejette moins de 111 g/km de CO2, ou une Euro 5 qui rejette moins de 61 g/km de CO2, à condition de ne pas payer d'impôt sur le revenu, et sans condition d'âge ou de carburant. On ne manquera de s'étonner que dans un pays où certains paient un maximum, et ont du mal à joindre les deux bouts, il y ait en France des gens qui ne paient pas d'impôt sur le revenu, mais qui ont malgré tout les moyens d'acheter une voiture neuve... Mais la mesure s'annonce pourtant positive, puisqu'elle devrait accélèrer le retrait de la circulation des véhicules les plus polluants.

Le propriétaire d'un vieux break Renault Laguna diesel (notre illustration), peut ainsi l'échanger contre une Volkswagen e-up! bien plus nerveuse, en ne déboursant que 16510 euros. Enfin, comme nous l'avions prévu il y a 2 mois, l'idée de limiter le versement de cette prime à la casse aux zones géographiques les plus touchées par la pollution de l'air, a été enterrée. Tant mieux, c'était une erreur grossière. La pollution ne connait pas de frontière.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; bonus-malus-prime-taxe