Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Des anciens de Tesla témoignent des insuffisances de l'AutoPilot

Mar 02/08/2016   —   Les langues se délient.
Tesla AutoPilotIl aura fallu qu'il y ait un mort. L'équipementier MobilEye s'est ensuite désolidarisé de Tesla, et c'est aujourd'hui d'anciens employés du constructeur californien qui mettent en cause sa technologie AutoPilot de conduite autonome. CNN en a interviewé plusieurs, qui avaient constaté, et fait part à Elon Musk de leurs craintes devant une technologie qui manquait cruellement de maturité.

Les autres constructeurs ont fait le même constat. Mercedes a des voitures à conduite autonome en test depuis plus de 3 ans. Audi et Toyota idem, et on rappelle qu'une petite équipe italienne avait parcouru plus de 15 000 km avec un prototype électrique à conduite autonome en 2010. Mais il faut faire la différence entre une technologie qui marche avec des ingénieurs professionnels à son bord, et une qui est prête à être mise entre les mains inexpérimentées, ou plutôt le cerveau pas trop rapide du conducteur moyen. Voire même le plus idiot des conducteurs, puisque n'importe quel titulaire d'un permis de conduire peut actionner l'AutoPilot d'une Tesla, une technologie qui, on le rappelle, n'a pas le permis.

Elon Musk a refusé de faire cette distinction, et il aura délibérément choisi de lancer une technologie que les autres constructeurs ont reporté parce que très immature. Que personne alors ne s'étonne s'il y a des accidents. Les employés de Tesla interrogés par CNN ne le sont pas.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Tesla ; conduite-autonome