Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Conduite autonome : Tesla trop audacieux perd son fournisseur

Jeu 28/07/2016   —   Mobileye tient à sa réputation.
MobileyeLes déboires de Tesla et son AutoPilot ne sont pas une fatalité, ils sont le résultat d'une prise de risque délibérée. Car plusieurs conducteurs déjà proposent des solutions d'assistance à la conduite, notamment BMW et Mercedes, mais Tesla est le seul à avoir baptisé son système d'un nom préténtieux comme AutoPilot, et lui avoir donné tant de latitude pour commander seul la conduite. Car ce qu'on sait moins est que si on regarde le hardware qui permet la conduite autonome, il n'y a aucune différence entre une Tesla Model S et une BMW série 7. La vraie différence est que le constructeur allemand ne veut pas prendre de risque (avec la vie de ses clients), et a donc refusé d'utiliser un software aussi audacieux que le constructeur de Californie. Alors qu'une association de consommateurs américains a demandé la désactivation de l'AutoPilot, le fabricant du composant principal, la puce électronique qui en permet le fonctionnement, Mobileye, le fournisseur, craignant peut-être que les déboires de Tesla ne viennent entacher sa réputation, choisit de ne pas renouveler son contrat avec ce constructeur auto.

Bien sûr, un contrat ayant été signé, les Tesla de 2017 continueront à employer le composant de Mobileye, mais à l'expiration du contrat actuel (dont la date n'a pas été précisée), le constructeur automobile devra se trouver un autre fournisseur.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Tesla ; conduite-autonome