Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Pollution à Paris : Belphégor remercie Anne Hidalgo

Mer 11/10/2017   —   Et les parisiens dans tout cela ?
AirparifLa pratique du socialisme a toujours consisté à déshabiller Pierre pour habiller Paul, et dans le domaine de l'environnement, la politique de la maire socialiste de Paris a eu exactement le même effet : on a déplacé la pollution d'un endroit à un autre.

Airparif, l'organisme officiel en charge de mesurer la qualité de l'air, a rendu hier un rapport très attendu (.pdf, 48 pages), puisqu'il visait à mesurer les effets de la fermeture à la circulation des 3,5 km de la voie Georges Pompidou, il y a un an. Ce rapport ne réjouira personne. Pas plus les opposants que les partisans d'Anne Hidalgo, la maire de Paris. On en donnera d'ailleurs sans plus attendre la conclusion : “ aucun impact significatif sur l’exposition des populations n’a été mis en évidence à la hausse ou à la baisse ”. Beaucoup de fonctionnaires municipaux avaient travaillé au projet de la fermeture des voies sur berge de la rive droite, le service communication de la mairie avait lui aussi beaucoup travaillé, mais tout ce travail n'aura abouti à rien. Ils auraient pu ne rien faire et aller à la pêche, cela aurait été pareil.

Dans le détail pourtant, il est vrai que la pollution a baissé au niveau du quai du Louvre et dans le jardin des Tuileries. Mais elle a augmenté boulevard St Germain et rue de Réaumur. A l'échelle de la commune, rien n'a changé. Belphégor néanmoins, le seul résident permanent du palais du Louvre, remercie chaleureusement Mme Hidalgo pour lui avoir donné un air plus pur pour ses promenades nocturnes.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; politique-transport_France ; ecologie