Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Suzuki Hanare, pour des lendemains sans conducteurs

Ven 04/10/2019   —   Sans queue ni tête.
Concept électrique autonome Suzuki HanareIl y aura plusieurs nouveautés sur le stand Suzuki au salon de l'auto de Tokyo, et à côté du charmant petit coupé Waku Spo, il y aura cet étrange véhicule du nom de Hanare, qui vient repousser les limites de la définition d'une voiture individuelle. Dès le premier regard, on s'interroge, parce qu'en principe, une voiture possède un parebrise pour regarder devant soi, et des vitres latérales pour regarder sur les côtés. Mais dans cet Hanare, le parebrise manque déjà franchement de hauteur, tandis que les vitres latérales ressemblent à des meurtrières. Quant à la lunette arrière, il faut écrire qu'elle est bizarre, parce que comme c'est bizarre, elle est identique au parebrise avant. C'est d'ailleurs la totalité de l'arrière qui est identique à l'avant, la seule différence est dans les feux, soyons précis, dans la couleur des feux. Et les LEDs, il est facile de les faire changer de couleur... Tout ceci intrigue, et on se demande à quoi va ressembler le tableau de bord, mais... Il n'y en a pas.
Concept électrique autonome Suzuki HanareIl n'y a pas non plus de sièges avants ou de sièges arrières, on est dans un autre univers. Celui du véhicule autonome. On ne fait que s'y asseoir, et ensuite commandes vocales ou avec un smartphone, le permis de conduire n'est probablement plus nécessaire. C'est un autre mode de vie, sur lequel on se gardera encore de donner une opinion, mais on remarquera quand même que ce concept Suzuki Hanare, n'est pas prévu pour la vitesse, ni la longue distance. Parce qu'on apprécierait dans ce cas que tous les sièges soient dans le sens de la marche, et qu'ils maintiennent le corps dans les virages. Mais pour les déplacements urbains, on dira oui, peut-être...

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Suzuki ; automobile-design