Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

A Mirafiori, on fabriquera des batteries et des Maserati électriques

Mer 30/10/2019   —   Après les gros SUVs.
Maserati Gran CabrioC'est l'une des usines les plus emblématiques de l'industrie automobile. Sur un site de 200 hectares, elle fut d'ailleurs un temps la plus grande usine automobile d'Europe, et un modèle repris son nom : Mirafiori. Dans l'agglomération de Turin, c'est là que furent fabriqués les Fiat 1100 et 127, évidemment les 131 Mirafiori, et plus près de nous, la Lancia Thesis et l'Alfa Romeo Mito. Aujourd'hui, la seule voiture produite à Mirafiori est un gros SUV, la Maserati Levante, mais tout va changer bientôt. C'est en effet à Mirafiori que sera fabriquée la future Fiat 500 électrique, ainsi que la première Maserati électrique, qui sera la prochaine génération du superbe coupé Gran Turismo, et de sa version cabriolet Gran Cabrio (illustration).

Mirafiori deviendra même le fleuron de l'électrification à venir de Fiat Chrysler Automobile, puisque c'est aussi là que seront fabriqués, ou plus exactement assemblées, les batteries de toutes les futures électriques du groupe italo-américain. Le constructeur se fournira en cellules auprès de fabricants asiatiques, mais il les assemblera dans des packs de sa conception, avec des systèmes de gestion et de refroidissement qui seraient eux aussi le fruit de l'ingénieurerie de FCA. Qu'un prestatataire extérieur l'ait aidé dans cette tâche, n'aurait cependant rien de surprenant.

La Fiat 500 électrique sera la vedette du stand Fiat au prochain salon de Genève, la future Maserati électrique y sera peut-être aussi.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Ferrari-Maserati ; industrie-production