Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Officiel : le gouvernement ne soutient plus l'industrie

Mer 18/12/2019   —   L'exception française ?
Citroën C5 Aircross hybride rechargeableEn Allemagne, au Japon ou en Turquie, tout le monde trouve normal que l'état soutienne l'industrie, source d'emplois et de richesses. Et ce fut aussi longtemps le cas en France, mais il faut hélas constater que ce n'est plus le cas aujourd'hui. On le voit à ce que les constructeurs automobiles nationaux ont investi de très grosses sommes pour développer des groupes propulseurs hybrides rechargeables. Le groupe PSA a ainsi récemment dévoilé une DS7 hybride rechargeable, et il commercialisera très bientôt les Peugeot 3008 et 508, ainsi que la Citroën C5 Aircross (notre illustration) avec ce même groupe propulseur hybride rechargeable. Renault aussi a investi, il mettra sur le marché l'année prochaine des versions hybrides rechargeables de la Clio et de la Captur, les 2 modèles qu'il vend le plus.

Beaucoup de gens auraient pensé que ces véhicules mériteraient un bonus. Comme pour les voitures électriques. C'est d'ailleurs ce qu'ils sont dans une certaine mesure, puisqu'une voiture hybride rechargeable moyenne est une auto capable de parcourir 50/60 km sur l'énergie stockée dans sa batterie. Quand l'état verse une prime de 6000 € à l'acquisition d'une Smart électrique qui n'a qu'à peine 120 km d'autonomie, ce ne serait pas choquant de verser 2/3000 € de bonus à une hybride rechargeable.

C'était ce que faisait la France jusqu'en 2017, et bien avant, quand les constructeurs ont décidé d'investir dans cette technologie. Mais le gouvernement a supprimé cette incitation, et certains avaient dit que c'était du fait qu'il n'y avait aucune voiture française hybride rechargeable. Cela change aujourd'hui, il y aura 6 voitures hybrides rechargeables françaises sur le marché en 2020, mais le gouvernement ne revient pas sur sa décision. Le bonus pour les hybrides rechargesbles ne sera pas restauré. Les automobilistes devront payer le plein tarif pour cette technologie, qui doit leur permettre de rouler de manière plus écologique.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; bonus-malus-prime-taxe ; voiture-hybride-rechargeable