Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Tesla a mis en service un premier supercharger V3 250 kW en Europe

Lun 23/12/2019   —   Le californien rattrape une partie de son retard.
Supercharger TeslaSi Tesla fabrique aujourd'hui les meilleures voitures électriques du monde, il est une facette de l'électro-mobilité où il n'est plus leader, c'est dans la puissance de ses bornes de recharge, celles qu'il appelle un peu pompeusement des superchargers. Le constructeur dispose certes d'un vaste réseau, le plus vaste au monde même, mais en France, ces bornes ne savent délivrer qu'un courant de 120 kW. Une mise à jour pour porter cela à 145 kW a été annoncé, mais on ignore encore dans quel délai. Un progrès plus important vient cependant d'apparaître à Londres, avec un supercharger de nouvelle génération, capable de fournir un courant de 250 kW.

Il y a un truc, un stockage en local. L'auto qui recharge ne prend pas son courant du réseau, mais d'une batterie stationnaire intégrée à la station. Et parce qu'on ne fait pas les choses à moitié chez Tesla, c'est un mégawatt-heure qui est stocké. La meilleure Tesla ayant une batterie d'une capacité de 100 kWh, il y a donc en théorie de quoi recharger 10 voitures en cas de panne d'alimentation. Sauf que cette puissance de charge est pour le moment réservée à la Tesla la plus récente, la Model 3.

Le magazine américain Motor Trend a testé plusieurs fois ce supercharger V3, et le progrès est sensible, même si bien moindre que ce à quoi on pouvait s'attendre. Dans une phase de recharge complète de plus de 30 minutes, il n'y en a qu'à peine 5, au tout début, où le courant a une tension supérieure à 200 kW. Et sur une recharge complète, le gain de temps entre le supercharger 120 kW et le supercharger 250 kW n'est que de 20 %, mais c'est déjà substantiel, surtout que tout ceci est susceptible d'être amélioré (?) par à une mise à jour logicielle.

La technologie des supercharger V3 sera progressivement déployé partout en Europe dans un futur proche, mais déjà, c'est un fait qu'il y a plus de 200 stations Ionity en Europe qui sont capables de délivrer un courant de 350 kW. Alors cela ne sert à rien, puisqu'il n'y a encore aucune voiture commercialisée qui soit capable de recevoir un courant de charge aussi fort, mais cela montre que si l'Europe le veut, elle peut battre Tesla.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Tesla ; borne-recharge-electrique