Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Tesla n'a plus le droit d'abattre des arbres en Allemagne, la gigafactory4 en stand-by

Lun 17/02/2020   —   Fin du massacre.
Massacre forestier de Tesla pour construire la gigafactory 4Il faut plusieurs décennies, presqu'une vie d'homme, pour faire pousser un arbre, mais les progrès techniques font qu'il ne faut que quelques jours pour détruire une forêt. Le constructeur californien Tesla a acquis un terrain de 300 hectares au sud-est de Berlin pour y implanter sa future usine européenne, et ce terrain étant boisé, c'était le plan que d'abattre tous les arbres avant de tout bétonner. La mise en oeuvre de ce plan est désormais compromise, ou peut-être seulement retardé. Un arrêt de la cour a ordonné que cesse l'abattage, mais la procédure est assez semblable à celle qu'on connait en France sous le nom de référé. Le tribunal ne s'est pas prononcé sur le fond, il a juste besoin de plus de temps pour évaluer la plainte déposée par une association locale de défense de l'environnement (Gruene Liga Brandenburg).
Massacre forestier de Tesla pour construire la gigafactory 4Ces écologistes expliquent qu'il s'agit du plus grand massacre de la nature depuis les bombardements de la seconde guerre mondiale ! La comparaison n'est pas gentille, mais elle n'est pas totalement fausse. Les travaux vont donc cesser, et il est difficile de dire quand ils vont reprendre, les magistrats n'ayant pas l'habitude travailler sous pression. Encore que dans tous les cas, les travaux auraient été bloqué bientôt, puisque Tesla n'a pas encore de permis de construire. Et on ne connait pas tous les détails, mais ce serait là le constructeur qui serait en faute, parce que sa demande serait incomplète. A la décharge de Tesla toutefois, on peut préciser que dans un pays très procédurier comme l'Allemagne, la demande de permis de construire pour une grande usine est un énorme dossier, qui demande plusieurs mois de travail à toute une équipe d'architectes.

Sachant que l'abattage d'arbre est interdit au printemps quand les oiseaux font leur nid, on se gardera bien maintenant, de prédire quand cette future usine Tesla sera opérationnelle.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Tesla ; ecologie ; industrie-production