Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Covid-19 : les automobilistes attendent du gouvernement qu'il dise la vérité

Lun 11/05/2020   —   Un déconfinement non balisé.
Carte de France du déconfinementCe 11 mai est un grand jour. Pour la première fois depuis près de 2 mois, les automobilistes peuvent retrouver l'usage de leur voiture sans formalité. Ou presque, puisqu'il subsiste une limite de distance. Les automobilistes ne peuvent se déplacer à plus de 100 km de leur domicile. Un chiffre qui a probablement été choisi... Au pif, puisqu'il n'y a pas de données pour dire que le virus serait plus dangereux à 110 km qu'il ne l'est à 10. Et la carte du déconfinement ci-dessus n'est en fait pas très utile, puisque ce qu'elle donne est le niveau d'occupation des hôpitaux. Mais les structures hospitalières varient beaucoup d'un département à l'autre, et il y a aussi le fait que de nombreux malades de zones durement frappées par le coronavirus, ont été déplacés vers des zones où il y avait des lits disponibles. C'est dire que les seules informations qu'on trouve sur les sites officiels (données ci-dessous) ne sont guères utiles.
Le Covid19 en FranceCe que tout le monde attend en fait, sont les nombres de personnes infectées, hospitalisées, mortes ou guéries, par département, rapportés à la population. On sait déjà qu'il y a plus de chance de guérison en se faisant soigner dans la clinique du Dr Raoult à Marseille, que dans un hôpital de Strasbourg, mais on attend, on a besoin d'avoir des chiffres exacts, qui comparent les risques département par département, afin de modérer les déplacements. En les attendant, on se déplacera peu, mais qu'on ne les ai pas, prouve une fois de plus que la gestion de cette pandémie aura été une catastrophe.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; politique-transport_France