Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

BMW série 5 : plus de performances, mais surtout rationalisation

Ven 29/05/2020   —   La nouvelle donne.
BMW série 5 berline et breakLa 520i, la 530i, et la 530e. Des noms différents pour des BMW différentes, sauf que... Leur moteur essence est le même. Ou presque. Les 520i et 530i partagent en effet le même moteur moteur 4 cylindres, quand la première a une puissance de 184 ch, la seconde, grâce à une suralimentation beaucoup plus forte, délivre une puissance de 252 ch (185 kW). Quant à la 530e, c'est la version hybride rechargeable de la 520i, qui s'en distingue par l'ajout d'un moteur électrique de 80 kW. On retrouve ce même moteur électrique dans la 545e, qui est la version hybride rechargeable de la 540i, dont le moteur essence est un 6 cylindres 3 litres turbo-essence de 333 ch.

On se souviendra avec émotion de l'époque pas si lointaine, où la standardisation chez BMW, consistait en un bloc moteur à partir duquel on pouvait exploiter plusieurs cylindrées différentes. Il y avait le 6 cylindres en ligne d'une cylindrée de 2,2 litres, de 2,5 litres et de 3 litres, des puissances, et des valeurs de couple (!) bien différentes, mais c'était le même bloc. Et un autre temps...

Ces groupes propulseurs font l'actualité du fait de la mise à jour de mi-carrière pour cette génération de la série 5, laquelle s'accompagne aussi de la généralisation de la technologie hybride 48 Volts, sur toutes les séries 5 à moteurs 4 et 6 cylindres. C'est la 520i qui est la moins performante, mais avec un 0 à 100 km/h en 7,9 secondes, et une vitesse de pointe de 235 km/h, elle ne fait pas honte à la marque ! Surtout avec une consommation moyenne de 5,3 l/100 km et des rejets de CO2 de 120 g/km. Pour couronner la gamme, la 550i sera très rare en Europe, mais probablement la plus vendue aux émirats, avec un V8 double turbo de 530 ch. Elle accélère de 0 à 100 km/h en un temps absolument incroyable de 3,8 secondes. Bien sûr, la M5 fera encore mieux, mais c'est une sportive, alors que la 550i est plus axée sur le confort, et la force tranquille.

Nos lecteurs seront plus intéressés par le 530e, qui avec une batterie d'une capacité de 12 kWh, promet une autonomie en mode zéro émission de 62 km, tandis que la consommation moyenne officielle ressort à 1,7 l/100 km, avec des rejets de 39 g/km de CO2. On signalera aussi la 520d, qui avec une consommation moyenne de 4,1 l/100 km (rejets de CO2 de 108 g/km) et un réservoir de 66 litres, est une formidable machine à rouler.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : BMW ; voiture-hybride-rechargeable ; faible-consommation