Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Les échos l'ont vu : les renouvelables devant les fossiles en Europe

Jeu 23/07/2020   —   Tout le monde doit le savoir.
Première page quotidien Les échosLes écologistes le savent depuis longtemps, les énergies renouvelables ont un potentiel énorme, et peuvent plus que subvenir à tous les besoins des nations. On voit d'ailleurs partout la part des renouvelables s'accroître chaque année dans le mix énergétique, et au premier semestre, un cap suffisament important a été atteint, pour que le quotidien Les échos en fasse sa une (édition du jeudi 23 juillet). On a produit plus d'électricité avec le solaire, l'éolien et l'hydraulique qu'avec le gaz et le charbon. Et ce n'est pas grâce à la France, toujours empêtrée dans le nucléaire, mais de par la volonté de nos voisins, qui veulent le zéro émission, le zéro rique nucléaire et le zéro déchet nucléaire, et leur indépendance énergétique. Pourquoi acheter du pétrole aux arabes, du gaz aux russes et de l'uranium au Niger, si on peut produire de l'énergie tout seul ?

On critique souvent l'Allemagne pour ses centrales au charbon, leur production est en baisse de 39 % cette année. L'Allemagne donne l'exemple, elle va abandonner le charbon après le nucléaire. La France manque cruellement d'éoliennes, elle en compte 3 fois moins que l'Allemagne malgré un territoire plus grand, mais elle doit pouvoir rattraper son retard. Ce sera d'autant plus facile que peu coûteux, puisque le prix de l'énergie éolienne baisse tous les ans, avec des aérogénérateurs plus grands et plus efficaces. On peut aussi souligner la rapidité de la construction et du remplacement d'une éolienne, une affaire de quelques semaines, alors qu'il faudra, hélas (!), 15 ans pour démanteler la centrale nucléaire de Fessenheim, et que cela coûtera probablement plus d'un milliard d'euros.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; ecologie