Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Bonus pour les électriques d'occasion, une aubaine pour les concessionnaires

Mar 13/10/2020   —   Plus que pour les particuliers.
Renault Zoé de 2014C'est une première ! Cela ne s'était jamais vu en France, ni dans un pays voisin, le gouvernement a décidé d'octroyer une aide financière aux acquéreurs d'une voiture électrique d'occasion. C'est Jean-Baptise Djebbari, le ministre délégué aux transports qui l'a annoncé hier, lundi, dans le cadre d'une interview au quotidien Le Parisien. L'aide sera d'un montant de 1000 €, elle sera attribuée sans conditions de ressources, mais la date de son entrée en vigueur n'a pas été précisé, on en ignore aussi toutes les modalités de versement. Ce qu'on sait par contre, est que le marché de la voiture électrique d'occasion n'appartient pas aux particuliers.

Nous avons effectué une recherche sur le site de petites annonces Le bon coin, voiture électrique, sur toute la France, de 3 à 5 ans (première mise en circulation de 2015 à 2017). Nous avons trouvé 3226 annonces, 2754 émanant de professionnels, et seulement 472 de particuliers. Avec l'écrasante majorité des électriques qui n'est pas vendue, mais cédée en leasing ou location, on voit le résultat avec plus de 85 % des électriques d'occasion de 3 à 5 ans qui sont à vendre par des professionnels. Une prime pour les occasions est une formidable nouvelle pour tous ces commerciaux, et on parie qu'il y en aura qui en profiteront vite pour augmenter leur prix de quelques centaines d'euros... On imagine aussi qu'il y a souvent une petite marge de discussion dans un prix, elle va s'envoler...

Sur le fond ensuite, les voitures électriques progressent vite. Il suffit de regarder l'autonomie d'une Renault Zoé, qui a plus que doublé entre le modèle de 2013 et celui d'aujourd'hui. Alors verser une prime pour inciter les automobilistes à préférer une ancienne technologie, cela ne nous semble pas très habile...

Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; bonus-malus-prime-taxe