Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Interdiction de 2035 : le GPL sera le premier à disparaître

Ven 10/06/2022   —   Fin de l'escroquerie.
réservoir de GPLC'est fait. Le parlement européen a voté l'interdiction de vente des voitures neuves essence et diesel à compter de 2035. C'est un énorme changement, mais il a en fait déjà commencé. Le début, ce fut le dieselgate chez Volkswagen. Quasiment tous les constructeurs ont aujourd'hui arrêté tout développement technique du diesel, et plusieurs marques (Jaguar, Nissan, Suzuki...) ont déjà arrêté complètement de vendre des autos avec ce type de moteur. Une grande marque comme Opel a déjà annoncé qu'elle ne vendrait plus que des électriques à compter de 2028, et tous les constructeurs ont déjà fortement réduit leurs budget R&D des motorisations essence.

Tout indique que dans moins de 10 ans, la voiture essence en Europe sera devenue un marché de niche. Un peu comme l'est aujourd'hui le GPL. Alors qu'il est compliqué de concevoir une motorisation GPL. Il faut un système d'alimentation entièrement original, du réservoir aux injecteurs. Mais quel directeur financier sensé validerait d'investir dans cette niche d'un marché de niche ? Voiture au GPL, voiture au GNV, c'est fini. Si c'est pas zéro émission, c'est zéro avenir. Pour le GPL, à MoteurNature, nous en sommes heureux.
réservoir de GPLNous l'aurons déjà plusieurs fois dénoncé, le GPL a toujours été une escroquerie. 50 % de taxes en moins, alors qu'il ne rejette que 5 % de CO2 en moins ! Ce n'était qu'une histoire de fric, parce que lorsqu'un pétrolier vend un litre de GPL, il fait une plus grosse marge que lorsqu'il vend un litre de gazole. Cette même logique de l'argent devrait aujourd'hui se retourner contre le GPL, puisque les stations qui en vendent sont soumises à des règlementations particulières, avec des contrôles réguliers. Maintenant qu'on sait que le marché va s'éteindre, on devine que les pétroliers ne voudront plus investir dans le maintien aux normes de ces installations. On verra probablement des stations fermer dès l'année prochaine.


Laurent J. Masson




Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; GPL