Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

Hausse du gazole NR, mauvais timing et oubli du GPL

Dim 10/09/2023   —   Du mauvais derrière la bonne nouvelle.
Bruno Le Maire sur FranceInfoLa fiscalité des énergies fossiles est un vaste mille feuilles. Essence, gazole, GPL, kérosène, fioul domestique, ces dérivés du pétrole sont très proches les uns des autres, un pays logique les taxerait tous de même manière, mais... La France n'est pas un pays logique, et il y a un taux différent pour chaque produit. Plus dément encore, un même produit peut être taxé différemment selon son usage, et c'est le cas du gazole. Il y a le carburant des automobilistes avec le taux le plus élevé, et le gazole pour les agriculteurs (pour leurs tracteurs), le gazole pour les travaux publics (bétonnières...), le gazole pour le transport routier (les camions), chacun avec une fiscalité distincte. Bruno Le Maire, ministre de l'économie, a annoncé sur FranceInfo qu'il allait supprimer la fiscalité réduite dont bénéficient aujourd'hui les agriculteurs et le secteur du bâtiment. C'est à priori une excellente nouvelle, MoteurNature appelle de longue date à une uniformisation des taxes sur les hydrocarbures. Mais on ne peut manquer de voir que le timing est désastreux. Essence et gazole sont très chers en ce moment, le pays traverse une phase de forte inflation. Et les agriculteurs sont probablement touchés plus que les autres, avec une hausse déjà très importante des prix de l'électricité, et une pénurie de main d'œuvre. La construction ne va pas mieux, avec les banques qui prêtent moins, et la crise de l'immobilier s'annonce durable. Les mises en chantier de nouveaux logements sont en baisse. Autrement dit, le gouvernement va accroître les difficultés de secteurs qui sont déjà en grande difficulté. Zéro pour le timing ! Alors que sur le même registre, il reste le scandale de la niche fiscale du GPL, moitié moins cher que l'essence, alors qu'il ne réduit même pas les émissions de CO2 d'un dixième. S'il y a des profiteurs en France, ce sont les automobilistes qui roulent au GPL, pas les agriculteurs.


Laurent J. Masson


Le gouvernement a t-il raison d'augmenter le gazole non routier aujourd'hui ?



Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; carburant-energie