Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Europe : 2800 stations d'hydrogène

Mar 01/03/2005   —   « Nous nous devons de donner enfin à l'hydrogène la chance de prouver son aptitude à être le carburant de l'avenir. De manière inconditionnelle ». Wolfgang Reitzle, CEO de Linde.
LindeMaintenant que la viabilité de la technologie est établie, puisque quelques 500 véhicules à hydrogène sont en circulation de par le monde, c'est à l'économie de démontrer la viabilité de l'hydrogène en tant que carburant. A cette fin, Linde, l'un des leaders mondiaux de l'hydrogène, a commandité une étude sur le coût de mise en place d'un réseau de distribution d'hydrogène dans toute l'Europe. Réalisé par le cabinet E4Tech avec le concours de chercheurs de l'Imperial College, cette étude prend l'hypothèse d'une flotte de 6 100 000 véhicules à hydrogène en circulation sur le vieux continent en 2020. Ces véhicules nécessiteraient quelques 2 800 stations pour être à portée immédiate de quelques 120 millions d'européens (pour commencer), et le coût d'installation de ces stations serait de 3,5 milliards d'euros. Soit beaucoup moins que ce qu'ont dépensé les opérateurs de téléphonie mobile pour couvrir les pays d'antennes-relais.

Pour commencer, le projet de mettre en place un circuit de stations d'hydrogène sur le réseau autoroutier allemand est lancé. L'idée est de créer un corridor de stations d'hydrogène, entre Berlin, Leipzig, Munich, Stuttgart et Cologne, avec des stations tous les 50 km. Comme il y a déjà des stations juste à côté de l'autoroute à Berlin et Munich (notre illustration), cela ne demanderait la construction que de 35 stations, pour un budget de 30 millions d'euros. Et cela ferait de l'Allemagne un leader de l'hydrogène, avec la Californie, la Floride et le Japon, où des projets similaires sont en cours de réalisation.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; politique-transport_Europe