Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Toyota Mirai hybride à hydrogène, prix et détails

Toyota Mirai à pile à combustible alimentée par de l'hydrogèneToyota Mirai à pile à combustible alimentée par de l'hydrogèneC'est clairement un grand moment que le lancement de la première voiture à pile à combustible alimentée par de l'hydrogène par le premier constructeur du monde. Toyota a donc choisi de le faire en 2 temps. Le lancement de la Toyota Mirai par Akio Toyoda a eu lieu hier, et aujourd'hui, on en révèle toutes les caractéristiques techniques. Il n'y a pas de surprise. 4,89 m de long pour 1,81 m de large et 1,53 m de haut. Par rapport à une Avensis, la Mirai a la même largeur, avec 18 cm de plus en longueur (les américains apprécieront), et 5 cm de plus en hauteur. Les designers ont structuré le profil avec une ligne qui monte vers l'arrière, cela ne fera probablement pas l'unanimité, mais les photos exagèrent son relief. La voiture devant soi, cette ligne se remarque moins.

Toyota Mirai à pile à combustible alimentée par de l'hydrogèneSous le capot, on reconnait le bocal de lave-glace bleu, et celui du liquide de refroidissement rose, tandis que la chose au centre qui ne ressemble à rien de connu, c'est le boitier d'électronique de puissance. L'élément principal du groupe propulseur, la pile à combustible (PAC), n'est pas là, elle est même invisible, puisque positionnée au milieu du chassis. Cet appareil délivre une puissance maximale de 114 kW, pour alimenter un moteur électrique de 113 kW (154 ch DIN). A la limite, il n'y a donc pas besoin d'une batterie tampon entre la PAC et le moteur. Celle-ci est toujours capable répondre à la demande de puissance exprimée par le conducteur, avec une marge de 1 kW. Sauf que Toyota a développé son auto en profitant de sa maitrise formidable de la technologie hybride.

Toyota Mirai à pile à combustible alimentée par de l'hydrogèneAucun journaliste n'a encore pu essayer la Mirai, mais à priori, elle fonctionne comme le prototype FCHV que nous avions pu essayer en 2012, soit comme une Prius. A la différence près qu'en lieu et place du moteur essence, c'est ici la PAC qui se coupe et qui redémarre selon les besoins. Il y a donc besoin d'une batterie tampon, et sur cette voiture à la technologie révolutionnaire, Toyota a choisi de rester fidèle à une NiMH. C'est là franchement une surprise, mais on suppose que Toyota a fait le choix de la fiabilité. Les propriétaires de Prius peuvent témoigner. Le NiMH est une technologie dépassée, mais les batteries des Prius, on peut faire 200 000 km avec, on peut faire 300 000 km avec, et cela marche toujours impeccable. Une PAC servant à produire de l'électricité, on peut aussi la faire tourner pour alimenter sa maison. C'est ce que montre l'illustration ci-dessus, avec dans le coffre, un socle de prise où brancher un port haute tension. Mais ceci n'est pas disponible sur tous les marchés (notre illustration montre une auto destinée au marché nippon).
Toyota Mirai à pile à combustible alimentée par de l'hydrogèneToyota Mirai à pile à combustible alimentée par de l'hydrogèneL'inspiration Prius est aussi très visible à l'intérieur, mais on regrette pourtant que Toyota continue avec une instrumentation centrale, et non pas face au conducteur. On reconnait aussi la petite manette pour passer la marche avant ou arrière, il y a aussi les boutons Eco et Power. Pas de bouton EV par contre, la Mirai est tout le temps zéro émission. Derrière, la console centrale est prolongée, la Mirai n'a donc que 4 places, mais nous ne pensons pas que cela soit un gros défaut. Surprise ensuite avec un port Chademo au fond du coffre. Avec la connectique qui convient, c'est pour permettre d'alimenter sa maison en profitant de la PAC de la voiture.

Toyota Mirai à pile à combustible alimentée par de l'hydrogèneLa Toyota Mirai sera commercialisée au Japon le 15 décembre, soit exactement 17 ans après le lancement de la première Prius. En Europe, elle sera lancée au salon de Francfort, en septmbre 2015, et elle sera disponible dans 3 pays. L'Allemagne évidemment, le Danemark et enfin le Royaume-Uni. MoteurNature avait eu la tristesse d'annoncer le premier que cette Mirai ne sera pas disponible en France, elle le sera peut-être en 2017. Toyota attend (nous aussi !) que l'hexagone se dote d'infrastructures de distribution d'hydrogène. Il reste que ce n'est pas le seul obstacle. La Mirai est une classique berline à coffre, et on sait que c'est un segment qui se porte mal en France.
Toyota Mirai à pile à combustible alimentée par de l'hydrogèneToyota Mirai à pile à combustible alimentée par de l'hydrogèneIl y a enfin la question du prix. Toyota a fixé le prix pour le marché allemand. 66 000 €. Hors taxes, il faut donc rajouter les 20 % de la TVA, et cela fait alors beaucoup d'argent. La Toyota Mirai sera plus chère qu'une Lexus GS450h. Il faudra être très motivé par le zéro émission... D'autant plus qu'elle sera bien moins performante que la Lexus. Avec un moteur électrique de 153 ch avec 335 Nm de couple pour une auto de 1850 kg, les performances seront juste satisfaisantes, et très éloignées d'une BMW 550i de 450 ch qui est moins chère. On ne peut bien sûr pas comparer une voiture avec un gros V8 essence avec une voiture zéro émission, mais à ce prix, la Toyota Mirai ne sera pas une auto qu'on achètera sur un coup de tête. Les clients y réfléchiront à 2 fois.

Le principal atout de la Mirai est alors le succès de la Prius. Si la Mirai a la fiabilité qu'on attend d'une Toyota, l'idée d'une voiture un peu plus grosse qu'une Prius, mais totalement zéro émission pour un prix triple n'est pas farfelue. Parce qu'avec ses 2 réservoirs d'hydrogène à 700 bars, la Mirai est une voiture parfaitement utilisable au quotidien, avec environ 500 km d'autonomie, et elle se ravitalle en 3 minutes comme une voiture à essence. A Berlin, où il y a déjà plusieurs stations d'hydrogène, rouler en Mirai ne demandera aucune concession par rapport à une Prius.







Dernières actualités de l'écologie automobile :


27-02-2020 — De nouvelles Kia hybrides rechargeables, et des Hyundai sportives — 2 marques qui se distinguent.

26-02-2020 — Une motorisation hybride rechargeable pour le plus performant des Touareg — Volkswagen R.

26-02-2020 — Polestar se cherchait un style et l'a trouvé — Il va falloir compter avec Polestar.

25-02-2020 — Renault Twingo Z.E. meilleure que prévue, mais... — Face à une concurrence difficile.

25-02-2020 — DS 9 E-TENSE, belle et désirable mais interdite à Macron — Pour l'amour de la marque.

23-02-2020 — La France est au SP95-E10, les Etats-Unis veulent généraliser l'E15 — Pour plus d'indépendance.

22-02-2020 — L'électricité renouvelable en Allemagne a battu le nucléaire en France — Fessenheim, c'est dépassé !

21-02-2020 — Hyundai-Kia solide numéro 4 en Europe — Grâce à l'électrification.

21-02-2020 — Porsche ouvre la plus puissante station de bornes de recharge d'Europe — Juste à côté du circuit !

20-02-2020 — Hyundai i20, premiers tours de roue électrifiés — En 48 Volts.

20-02-2020 — Kia Sorento, diesel 202 ch ou hybride 230 ch — Un grand SUV écolo ?

19-02-2020 — Jaguar Land Rover Vector, sur la voie de l'autonomie — Un prototype de R&D.



Nos derniers essais :


Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
— Des arguments renforcés pour cette électrique.

Hyundai ; voiture-electrique
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
— Le style et la vertu à bon prix.

Hyundai ; voitures-hybrides
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel