Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Une Subaru bi-mode : performances et écologie

Jeu 20/04/2006   —   Le petit constructeur japonais est réputé pour son ingéniosité, et son nouveau système SI-DRIVE va le confirmer dans sa réputation.
Avec les moteurs turbocompressés de maintenant, la mécanique est presque réduite à n'être qu'un accessoire de l'électronique, et Subaru se propose d'exploiter cela en donnant au conducteur la faculté de modifier les lois de fonctionnement de cette mécanique. C'est la semaine dernière au salon de New York, que Subaru a présenté cette innovation, sur un modèle Legacy 2.5 GT spec.B (243 ch), elle a le nom de SI-DRIVE (Subaru Intelligent Drive). Le système devrait être disponible en Europe à la rentrée (notre illustration : une Subaru Legacy 3.0 Litres spec.B, version anglaise). Son idée est de donner au moteur 3 modes de fonctionnement distincts. On sait qu'on peut changer le fonctionnement d'un moteur en lui changeant sa « puce », et bien plutôt que de devoir changer cette pièce, le constructeur a doté son auto d'une puce à 3 programmes.

On passe de l'un à l'autre simplement en tournant une molette sur la console centrale (ci-contre), et d'un réglage à l'autre, la réponse à l'accélérateur devient plus franche, la courbe de couple se gonfle, et l'arrivée de la puissance devient moins linéaire : plus sportive ! Cela fait penser au système de la BMW M5, une auto de 507 ch, et qu'il est possible de limiter à 400 ch, mais le système de Subaru a probablement un plus grand potentiel. Ou tout au moins les motoristes de Subaru ont eu une plus grande latitude de travail que ceux de BMW, puisque le moteur japonais est turbocompressé. De même que si ce système SI-DRIVE sera disponible aussi bien sur la Legacy en boite mécanique qu'en boite automatique, c'est avec la transmission automatique qu'il sera le plus effectif, puisqu'en sus de modifier les paramètres de fonctionnement moteur, il modifiera en accord les lois de passage de rapports.

Avec un conducteur cherchant à exploiter l'intérêt écologique du système, les tests internes de Subaru ont établi qu'on pouvait consommer jusqu'à 10 % de moins en optant pour le réglage le plus doux.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Subaru ; essence-diesel ; technologie