Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Un alternateur intelligent chez BMW

Mar 03/10/2006   —   Le constructeur de Munich présentait au salon de Paris 2 innovations technologiques pour accroître les performances de ses autos, mais ce gain a aussi des effets écologiques.
Pour alimenter leurs accessoires électriques, toutes les autos possèdent une génératrice, un alternateur, directement entrainée par le moteur à l'aide d'une courroie, et qui convertit une petite partie de la puissance mécanique en puissance électrique. Mais un alternateur tourne en permanence, même quand les phares, la radio, et tous les accessoires électriques sont éteints. L'idée de BMW a alors été de concevoir un alternateur déconnectable, pour qu'il ne tourne que lorsqu'on a besoin de lui, et ne prenant aucune puissance le reste du temps, pour tout laisser à la disposition du conducteur qui peut ainsi accélérer plus fort.

BMW explique qu'avec son système, si le conducteur allume les phares, ils sont alimentés par la batterie, et ce n'est que lorsque son niveau de charge devient insuffisant pour assurer un redémarrage que l'alternateur se remet à fonctionner. En circulation courante, il est possible de limiter le fonctionnement de l'alternateur aux seules phases de décélération, et c'est ainsi que le système est le plus efficient. Mais il est possible de l'optimiser encore, par la récupération de l'énergie perdue au freinage. BMW a mis au point un petit système directement intégré au disque de frein pour convertir l'énergie dégagée à chaque freinage en courant électrique. Le recours à l'alternateur est alors exceptionnel, et l'économie de carburant est d'environ 4 %.

Cela n'a rien à voir avec une voiture hybride, mais en l'attendant (nous prévoyons une BMW micro-hybride de type Stop & Start l'année prochaine, et une full-hybride en 2009), le concept Efficient Dynamics du constructeur bavarois a bien des charmes. Tandis que la 335d Coupé de cette page, 286 ch et 580 Nm de couple, doit être limitée à 250 km/h, va de 0 à 100 km/h en 6,1 s, avec une moyenne de consomation normalisée de 7,5 l/100 km. Nous imaginons mal comment une motorisation hybride essence pourrait faire mieux.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : BMW ; technologie