Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Fiat, champion de la lutte contre le CO2

Jeu 26/10/2006   —   Les constructeurs se sont engagés collectivement à réduire les émissions de CO2 de leurs autos, mais tous n'avancent pas au même rythme, ils courent tous après Fiat.
La Fédération européenne pour le transport et l'environnement (T&E), s'est livré à un exercice fastidieux, la comparaison des émissions de CO2 par constructeur entre 1997 et 2005. 1997, parce que l'année suivante, l'Association des Constructeurs Européens d'Automobiles (ACEA) s’était engagée auprès de l’Union Européenne à réduire les émissions moyennes de CO2 des nouveaux véhicules commercialisés dans les 15 états membres (ce n'était pas encore l'Europe des 25) à 140 g/km avant 2008, alors qu'elles étaient de 186 g/km en 1995. Les constructeurs japonais et coréens ont pris le même engagement avec juste un an de retard. T&E a donc calculé la moyenne par marque, des émissions moyennes normalisées de CO2 de toutes les voitures immatriculées dans l'Europe des 15 en 1997, puis en 2005, et les résultats sont les suivants.

Y a t-il un constructeur à avoir déjà atteint l'objectif de 2008 ?
Oui, Fiat, avec un rejet moyen de 139 g/km de CO2 pour les 681 613 voitures qu'il a vendu en Europe en 2005. Le constructeur italien est le seul à avoir atteint l'objectif. Il est suivi par Citroën avec une moyenne de 144 g/km pour 875 389 autos, et Renault, avec 149 g/km pour 1 361 607 voitures.

Quel est le constructeur qui a le plus progressé à réduire les émissions de ses voitures entre 1997 et 2005 ?
C'est Mercedes, qui est passé de 223 à 185 g/km de CO2, soit une réduction de 38 %, suivi par Kia, qui est passé de 202 à 170 g/km, progression de 32 %, puis par Fiat, qui en réduisant sa moyenne d'émissions de 169 à 139 g/km, les a diminué de 30 %.

Du côté des mauvais élèves, quels sont les constructeurs dont les modèles rejettent en moyenne le plus de CO2 ?
L'étude de T&E est là un peu incomplète, puisqu'elle a choisi de n'étudier que les 20 plus gros constructeurs en terme de véhicules vendus. Si toutes les marques avaient été prises en compte, Ferrari aurait été la lanterne... Rouge (évidemment). Mais sans le cheval cabré, ni Rolls-Royce ni les autres petites marques, le constructeur dont la moyenne d'émission a été la plus élevée en 2005 est Volvo. 195 g/km pour 224 415 autos immatriculées, suivi de BMW, avec 192 g/km sur 575 087 autos.

Et quelles sont les marques qui ont le moins progressées en 8 ans ?
Nissan, dont la moyenne d'émissions n'a baissé que de 177 à 172 g/km, Suzuki, qui est passé de 169 à 165 g/km, et Mazda, de 186 à 177 g/km. Soit moins de 10 % de baisse en 8 ans, ces marques vont devoir progresser très vite maintenant.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Fiat-Alfa-Romeo-Lancia ; industrie-production ; ecologie