Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Volkswagen fait chauffer les PAC

Jeu 02/11/2006   —   Les piles à combustible (PAC) ont déjà des rendements considérablement supérieurs (double ou triple) à n'importe quel moteur thermique, mais Volkswagen a développé une technique pour les rendre encore plus efficientes.
C'est assez surprenant lorsqu'on soulève le capot d'une voiture à PAC, avec ladite PAC en fonctionnement, de ne sentir aucune chaleur. Différence essentielle de la PAC avec un moteur à essence, sa température de marche est 10 fois plus faible. Elle est d'environ 80° (Celsius), et la plage de température dans lesquelles une PAC peut fonctionner est aussi très réduite. Il faut une température bien précise, un degré d'humidité bien précis, et quand on détaille les voitures, on voit que le système de refroidissement, le système d'humidification, sont plus gros que la PAC en elle même, qui est très compacte. Ce serait donc bien si on pouvait simplifier tout cela, avec une PAC moins difficile dans ses conditions de fonctionnement, et Volkswagen dit y être parvenu.

Ce prototype de PAC révolutionnaire est aujourd'hui en test au centre de recherches techniques de Volkswagen, à côté de Wolfsburg. C'est toujours une PAC PEM (membrane échangeuse de protons), alimentée à l'hydrogène, mais elle fonctionne à 120/130°. Et plus fort, elle est capable de fonctionner aussi bien de 100 à 160°, et sans avoir besoin d'aucun système d'humidification. Ce n'est pas évident pour tout le monde, mais c'est un grand progrès, qui va significativement simplifier les voitures à PAC. Le secret est dans les électrodes, mais Volkswagen précise bien qu'il faudra encore beaucoup de recherche et de développement avant de pouvoir sortir cette nouvelle technologie du laboratoire, et plusieurs années ensuite, avant de pouvoir la trouver dans une auto de grande diffusion. Mais la supériorité d'une PAC sur n'importe quel moteur à combustion s'accroît...

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Volkswagen ; technologie ; vehicule_pile-a-combustible