Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube

Nouveau :

Telegram


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

20 années d'expériences pour vous informer.

PSA, un million de 3 cylindres en 2012 ?

Ven 25/04/2008   —   Pour faire des voitures plus sobres, Peugeot-Citroën va appliquer à très grande échelle la recette du downsizing : les 3 cylindres vont en remplacer 4.
Le groupe PSA Peugeot-Citroën a 2 problèmes. Le premier est que le moteur essence des Citroën C1 et Peugeot 107 (photos) a un défaut. C'est un moteur agréable, moderne et sobre, mais il a l'énorme défaut de ne pas être made by PSA, puisqu'il est fabriqué par Toyota, avec qui le français est associé ponctuellement. Ce n'est pas un défaut pour tout le monde, mais chez PSA il se cumule avec celui de la vieillesse du moteur de base de la 207, le TU. C'est criant sous le capot de la 207, où le nouveau moteur VTi développé avec BMW n'est pas plus gourmand, alors qu'il est bien plus puissant. Il faut songer à remplacer le moteur japonais pour être libre de ses usages, et à mettre le TU à la retraite, c'est ce que PSA explique indirectement, par l'annonce du développement, puis de l'industrialisation à grande échelle, d'une nouvelle famille de moteurs dans la fourchette de puissances 70/100 ch.

Ce moteur sera un 3 cylindres, comme le bloc Toyota des C1 et 107, de la même cylindrée d'un litre, mais il sera suralimenté. L'objectif est de faire mieux que Toyota, et cela se chiffre par une réduction des émissions de CO2 de 109 g/km pour la 107 actuelle, à moins de 100 g/km. Et sans recourir à des technologies additionnelles comme un système Stop & Start. Mais sans que cela veuille dire qu'on ne puisse ajouter un tel système pour réduire encore la consommation. Et nous devinons qu'on ne manquera pas de le faire, puisque le panel d'applications de ce nouveau moteur sera très large. PSA en effet a de l'ambition, son nouveau moteur sera produit dans 2 unités de production, et pour la première usine, pour une usine seule, PSA prévoit une capacité de 600 000 moteurs par an !

Ce premier site de production sera à Tremery (500 emplois créés), qui est déjà une énorme usine (près de Metz), et qui pourrait ainsi devenir la plus importante fabrique de moteurs d'Europe. Quant au second site de production, il n'est pas encore trouvé. On sait seulement qu'il n'existe pas encore, et qu'il sera en Europe de l'Est. Côté voitures enfin, les premières à recevoir ce nouveau bloc ne seront pas commercialisées avant 2011, mais on prévoit déjà qu'il s'agira des 107, 207 et 308. Au sujet de cette dernière, nous avons appris avec bonheur que sa superbe version RC Z (ci-dessous, lors de sa première, au salon de Francfort) sera finalement produite en série. Waouh ! Un beau coupé sport, et un petit moteur ultra-sobre, le lion sort vraiment les griffes !




Rubrique(s) et mot(s)-clé : Citroen ; industrie-production