Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Record d'autonomie pour la Toyota à hydrogène

Dim 08/06/2008   —   830 km d'autonomie sans aucune émission de CO2. La pile à combustible (PAC) court après le diesel.
Même chez les gens qui roulent très peu, l'idée d'une voiture électrique, avec seulement 100/150 km d'autonomie déplait. A l'opposé, les voitures diesel, dont de nombreux modèles proposent plus de 1000 km d'autonomie ont beaucoup de succès. L'essence fait moins bien, l'hydrogène encore un peu moins (quoique...), mais on sait que pour devenir réellement convaincant, la voiture à hydrogène doit devenir meilleure que la voiture à essence, donc offir plus d'autonomie. C'est ce que propose Toyota avec son FCHV-adv, qui d'après la méthode de mesure de consommation japonaise 10-15 a 830 km d'autonomie. Mais cette méthode est régulièrement critiquée pour son manque de réalisme (les consommations qu'elle donnent sont toujours inférieures à celles constatées par les particuliers), selon la méthode JC08, plus juste, Toyota indique une autonomie une 760 km. C'est mieux que l'essence !

Ce véhicule n'est pas une surprise, il reprend la technologie du prototype qui avait rejoint Osaka à Tokyo sans ravitailler, mais toutes les caractéristiques de la voiture n'avaient pas été dévoilées à l'époque. Maintnenant qu'elles le sont, la surprise est qu'il n'y en a pas. Par rapport à la précedente génération du modèle, le réservoir d'hydrogène est 5 % plus volumineux, la compression du gaz passe de 350 à 700 bars, et c'est tout pour le notable chiffré. Le reste, qui est le plus important, est optimisation de la PAC (sans changement de puissance), de son refroidissement, de la gestion du système hybride... C'est grâce à cela que l'autonomie de ce véhicule est passée de 330 à 830 km. La technologie de la pile à combustible est encore nouvelle pour les ingénieurs. Quand sur un moteur à combustion interne, gagner 1 % en consommation spécifique est un exploit, la PAC peut encore avancer par bonds. Et nous parions qu'on verra bientôt des prototypes de voitures à PAC avec une autonomie supérieure à celles des meilleurs diesel !

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Toyota ; voiture_pile-a-combustible