Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

22 années d'expériences pour vous informer.

Capitaine Motors, ce sera le nouveau GM

Mar 14/04/2009   —   Le gouvernement américain annonce la faillite prochaine de General Motors à petits mots.
La mise en faillite de General Motors ne fait plus aucun doute, elle a été annoncée implicitement par Barack Obama le 30 mars dernier. Ce jour-là, le président des Etats-Unis a dit ce qu'aucun chef d'état n'avait dit avant lui : « Si vous achetez une voiture Chyrsler ou General Motors, vous aurez votre voiture entretenue et réparée comme cela a toujours été. Votre garantie est assurée. En fait, elle est même mieux assurée qu'elle ne l'a jamais été. Parce qu'à compter de ce jour, les Etats-Unis sont derrière votre garantie. » Ces paroles incroyables avaient prononcées après le refus du premier plan de restructuration des 2 constructeurs américains, et l'éviction de Rick Wagoneer de la tête de GM. L'idée de faillite était déjà dans l'air, et pour rassurer les consommateurs, le président avait annoncé que les garanties seraient couvertes par l'état quelque soit la suite des évènements. Le gouvernement américain a annoncé hier, que GM devait obtenir de grosses concessions de la part de ses actionnaires et du syndicat des ouvriers, sans quoi la seule alternative serait la faillite. Il n'y a plus de doute que c'est cette seconde alternative qui prévaudra. La bourse a déjà anticipée.

Le gouvernement pourrait encore prêter de l'argent, mais après plusieurs années avec de gros déficits d'exploitation, GM a tout simplement trop de dettes pour espérer redevenir une entreprise rentable. On parle alors de faillite au scalpel, et cela de change de la hache habituelle, mais il n'est pas dit que cela saignera moins. Une nouvelle entreprise sera créé, peut-être Capitaine Motors (ou Caporal Motors ?), on lui transfèrera proprement les quelques bons actifs de GM (les nouvelles Chevrolet Cruze, Volt et Spark, photos ci-dessus, les Buick vendues en Chine...) avant de le mettre en liquidation. Avec une grande vente aux enchères, où on pourra acheter la marque Hummer, ou des usines entières. Pour pas cher ! Le gouvernement américain gérera le côté social des choses, peut-être 100 000 licenciements, mais nous pensons que la faillite de GM sera malgré tout une bonne chose. Parce que la voiture moyenne du futur Capitaine Motors rejettera assurément moins de CO2 que la voiture moyenne de GM aujourd'hui.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : General-Motors ; industrie-production