Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Le plan de Fiat pour Chrysler oublie l'écologie

Ven 06/11/2009   —   Par une conférence de presse fleuve, de plus de 8 heures, Fiat a expliqué comment redresser Chrysler.
Sergio Marchionne
C'était il y a quelques 6 mois que nous apprennions officiellement que le groupe Chrysler passait sous le contrôle de Fiat. Une opération qui présentait de nombreuses opportunités, mais on s'impatientait de découvrir la stratégie des italiens pour que l'entreprise américaine reprenne des couleurs. Elle a été entièrement révélée mercredi, et si elle est ambitieuse, elle est aussi réaliste. C'est ainsi que si Chrysler ne vendra probablement que 182 000 voitures cette année aux Etats-Unis, le groupe Fiat projette 497 000 ventes sur ce marché en 2014. C'est beaucoup, mais Chrysler avait vendu 535 000 autos en 2007. Considérant que la crise économique a plombé les achats au premier semestre, et que tout le brouhaha autour de la mise en faillite du constructeur avait dégagé une énorme mauvaise presse, il n'est pas insensé de parier qu'avec la reprise de l'économie, Chrysler pourrait se rapprocher de son ancien niveau en quelques années. Un niveau déjà bien inférieur à celui d'il y a 10 ans. Tout cela du moins si le produit suit.

C'est là un torrent de nouvelles qu'il faut expliquer. Toutes les voitures Chrysler, Dodge ou Jeep utilisent aujourd'hui des plateformes américaines, le plan est que 56 % (en volume mondial) soient sur des plateformes Fiat en 2014. Voici le détail par marques, car chose étonnante, fabuleuse et exceptionnelle, sous l'impulsion de Sergio Marchionne (photo), les dirigeants de Fiat ont tout dévoilé de leurs projets.

Chez Chrysler, la gamme va accueillir une petite voiture, format Clio/Polo en 2013, après une compacte, format Megane/Golf, en 2012. C'est la dernière année pour le PT Cruiser, tandis que la Sebring sera restylée l'année prochaine, comme le Town and Country, avant l'arrivée d'une nouvelle génération, en 2013 pour la berline, et en 2014 pour le minivan. La 300 enfin, apparaitra l'année prochaine dans une nouvelle génération.

Chez Dodge, une petite et une compacte apparaitront au meme moment que chez Chrysler. L'Avenger, le Grand Caravan et la Journey seront restylés l'année prochaine. La Challenger le sera l'année suivante, mais les remplaçants de la Charger et du Durango seront là en 2010. La production des Nitro et Viper est maintenue pour le moment, mais leur renouvellement de ces 2 modèles n'est pas encore clairement défini, ni même seulement assuré pour le Nitro.

Chez Jeep, le nouveau Grand Cherokee arrive l'année prochaine, et un nouveau petit modèle arrive en 2013. Les 2 modèles qui se chevauchent, les Patriot et Compass, seront remplacés par un modèle unique en 2013. Le modèle phare reste évidemment la Wrangler, elle évoluera significativement à l'occasion du 70ème anniversaire de la marque, en 2011. A noter aussi, le futur Liberty adoptera une plateforme Fiat.

Chez Ram enfin, qui est la nouvelle marque utilitaires du groupe. C'était le nom des gros pick-ups Dodge, ce sera désormais une marque à part entière, avec un objectif que le groupe Fiat cherchait à développer depuis longtemps : fournir une porte d'entrée sur le marché américain à Iveco.

Sergio Marchionne
Sous les capots, d'ici 5 ans, les moteurs diesel qui représentent aujourd'hui 9 % des ventes, devraient monter à 14 %. Côté essence, les 4 cylindres passeraient de 19 à 38 % dans le même temps, les 6 cylindres de 54 à 37 %, et les 8 cylindres de 18 à 11 %. Les petites et compactes de Chrysler et Dodge seraient sur des plateformes Fiat. Elles utiliseraient le moteur 1,4 litres italien, et sa technologie MultiAir serait appliqué au 4 cylindres 2 litres de Chrysler. Un nouveau V6 3,5 litres apparaitra l'année prochaine, mais pour ce qui est des hybrides ou électriques, rien de nouveau. Le projet d'une version hybride du pick-up serait même annulé ? Comme l'avaient été les Chrysler Aspen et Dodge Durango. Nous le comprenons, sachant que ces systèmes demandent une longue mise au point, avec les gros budgets de développement que cela suppose. Il y aura cependant des petites choses, comme des Stop & Start, ou des systèmes de déactivation des cylindres, et de meilleures transmissions automatiques, mais notre faim de nouvelles technologies est insatisfaite. Sans compter qu'à mesure que ces technologies prennent de la place sur le marché, il va devenir de plus en plus difficile pour un constructeur de les ignorer...

Nous espérons que Fiat y songera, dés que la situation financière de Chrysler sera redevenue normale. En attendant, le constructeur entend jouer la carte du style. A l'image des Fiat Bravo ou Lancia Delta, les prochaines Chrysler se feront remarquer pour leur élégance.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Chrysler-Dodge-Jeep ; industrie-production