Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Suzuki et Volkswagen : un mariage inquiétant

Jeu 10/12/2009   —   Le constructeur allemand achète 20 % du capital du japonais.
Suzuki Alto
Une autre alliance est dans l'air, celle entre PSA Peugeot-Citroën et Mitsubishi, mais celle qui est annoncée aujourd'hui n'a rien de comparable. Volkswagen et Suzuki sont tous deux des constructeurs dont les résultats commerciaux et financiers sont en hausse, qui ont plusieurs modèles à succès dans leurs gammes, et qui sont très rentables pour leurs actionnaires. En fait, on peut dire sans se tromper que ni l'un ni l'autre n'a besoin de prendre un partenaire. Mais c'est pourtant ce qu'ils font. Pour être plus forts. Volkswagen est numero un en Europe et en Chine, Suzuki est numéro un en Inde. Ensemble, ils formeront le premier groupe automobile du monde, devant Toyota en terme d'unités vendues, et même sur le marché américain, ils seront en très bonne position.

Volkswagen Polo
Suzuki va gagner de nouveaux moyens financiers et humains pour développer des technologies hybrides et/ou électriques, tandis que Volkswagen va profiter de l'expertise du japonais dans la production de petits modèles à bas coût. On pense ainsi à la Suzuki Alto, qui est déjà (!) l'une des voitures les moins chères du marché. L'alliance entre Volkswagen et Suzuki devrait donc se révéler bénéfique pour les consommateurs, au moins à court terme. Parce qu'on ne peut ignorer le mauvais côté des choses : cela va devenir plus difficile pour les autres ! Même si cela prendra des années pour développer des synergies entre les 2 groupes, peu de constructeurs pourront prétendre aux mêmes économies d'échelle qu'un Volkswagen-Suzuki.

Ces 2 constructeurs étant déjà leaders dans le développement des voitures sobres, leurs modèles à venir devraient l'être encore plus. Tant pis pour les concurrents qui n'auront pas les mêmes moyens.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Volkswagen ; industrie-production