Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Le Nissan Patrol ne serait pas pour nous

Mer 17/02/2010   —   Ce ne serait qu'une réjouissance partielle, face à un problème global.
Nissan Patrol

Nissan Patrol
C'est dans 2 semaines à Genève que Nissan va présenter une nouveauté essentielle pour lui : la nouvelle Micra. Elle sera petite, sobre et écologique. Mais parce qu'il y a aussi des clients pour qui la consommation de carburant et les émissions de CO2 sont des sujets subalternes, Nissan vient de présenter à Abu Dhabi, la septième génération du Patrol. Ceux qui l'ont connu comme un engin rustique ne le reconnaitront plus. Comme le Land Cruiser SW, ce nouveau Patrol a pris le virage du luxe et du suréquipement. Il est aussi beaucoup plus gros que les modèles antérieurs. Il suffit de voir que même si Carlos Ghosn (PDG de Renault-Nissan), n'est pas très grand, le capot lui arrive à la poitrine.

Nissan Patrol
Cet embonpoint et un intérieur ultra-luxueux se paye en kilos. Alors pour que les 7 occupants (sur 3 rangées de sièges) puissent se déplacer avec aisance, Nissan a retenu un moteur V8 de 5,6 litres. 400 ch sous le pied droit. Il n'y a encore aucune indication de masse, ou de consommation, ou d'émissions de CO2... Ni de conformité aux objectifs européens de réduction des rejets de gaz à effet de serre. Parce qu'en dépit d'une boite automatique à 7 rapports, le pire est à craindre. Nissan résoudrait cette question fâcheuse en ne proposant pas ce modèle en Europe de l'Ouest. Il se limiterait à le vendre aux habitants du golfe persique, de la Russie et des Etats-Unis (sous le label Infiniti). Dommage cependant, la croissance du taux de CO2 dans l'atmosphère est un problème mondial.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Nissan ; ecologie