Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Le feuilleton Heuliez

Sam 27/02/2010   —   Nouvel épisode : La piste turque. Quel suspense !
Peugeot 407 découvrable par HeuliezAprès que tout le monde, ou presque, ait perdu confiance en Louis Petiet, le repreneur choisi par le tribunal de Niort l'année dernière, parce qu'il n'a pas respecté ses engagements, nous n'attendions qu'une chose : connaitre le nom d'un nouveau repreneur. M. Estrosi, le ministre en charge du dossier, avait dit haut et fort que plusieurs étaient sur les rangs. Un a été nommé, Alphan Namas, un homme d'affaires turc. Voilà du bon grain à moudre pour les journalistes. Car si on se demandait qui pourrait reprendre Heuliez, bien peu de gens avaient pensé à un turc. D'autant plus que M. Namas, qui serait occidentalisé, qui a fait ses études aux Etats-Unis, est un étranger à l'industrie automobile. Patron moderne, il a un blog, et il twitte, mais tout cela en turc, langue que ce journaliste ne comprend pas. Nous ignorons tout de ses motivations pour reprendre Heuliez, rien n'a filtré.

Ce serait peut-être un retour de balancier, après que Renault ait investi des centaines de millions pour bâtir une usine à Bursa, qui donne du travail à des milliers de turcs. Sauf que rien encore, n'indique que l'argent que M. Manas investirait dans Heuliez, serait turc. Sa société, Brightwell, est un fonds d'investissement, qui peut servir de paravent pour diriger anonymement des fonds de n'importe quelle origine... Avant d'aller plus loin cependant, écrivons de suite que rien n'est décidé. Le seul engagement de M. Manas à ce jour est d'étudier le cas de l'entreprise Heuliez, et il a commandé un audit financier. On imagine qu'il demandera aussi un audit politique, parce qu'avec le fort engagement de Mme Royal (qui avait dit lors de la signature du pacte d'actionnaires avec M. Petiet que c'était un grand jour pour l'industrie française !), Heuliez est un terrain miné...

Nous attendons néanmoins une bonne nouvelle la semaine prochaine, avec la présentation de la version définitive de la Friendly, le modèle de série. Ce sera au salon de Genève, bien sûr, nous y serons.

Notre illustration, un prototype Heuliez de Peugeot 407 4 portes avec toit métallique rétractable.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mia-Electrique ; voiture-electrique