Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Heuliez obtient un nouveau départ

Ven 10/07/2009   —   L'entreprise des Deux-Sèvres est autorisée à redémarrer, mais les interrogations demeurent.
Heuliez Friendly
Comme les hommes, les entreprises connaissent des hauts et des bas. Heuliez avait connu un haut l'année dernière, quand il devait être repris par le groupe indien Argentum Motors. Un bas ensuite, quand le groupe indien se retira de manière impromptue. La suite fut si mauvaise, qu'il n'y avait plus que 2 possibles pour le tribunal de commerce de Niort. Soit la liquidation pure et simple (Heuliez était déjà en redressement judiciaire depuis plusieurs mois), soit confier l'entreprise à un repreneur. Un repreneur s'est présenté, pas deux. En l'absence d'autres candidats, il n'y avait donc aucun choix si le tribunal voulait éviter le licenciement abrupt des 1000 employés. Nous signalons ce fait car si la justice est indépendante, le cas Heuliez avait pris ce printemps une tournure politique suite au battage médiatique de la présidente de la région Poitou-Charentes. Le dossier était monté jusqu'au président de la République, qui avait fait savoir « qu'il allait s'en occuper », tandis que la région Poitou-Charentes est entrée au capital d'Heuliez à hauteur de 5 millions d'euros. Tout cela ne peut que rendre l'affaire plus délicate, et faire fuir la plupart des repreneurs potentiels. L'industrie automobile est déjà suffisament dure, si en plus il faut composer avec le jeu politique...

Heuliez Friendly
Il s'est trouvé néanmoins un oiseau rare pour sauver le soldat Heuliez, sans surprise, c'est un outsider à l'industrie automobile. Il s'agit du groupe Bernard Krief Consulting, originellement un cabinet de recrutement, puis de conseil en management, et qui se diversifie aujourd'hui dans le sauvetage d'entreprises en grande difficulté. Le montage financier est complexe, mais le groupe Bernard Krief n'investirait que peu de son propre argent. L'essentiel des fonds qui seront investis dans Heuliez viendraient des émirats arabes et d'Asie, tandis que 10 millions proviendrons du fonds stratégique d'investissement (FSI). Côté emploi, Heuliez comptait un peu plus de 1000 employés, et quelques 40 % seraient remerciés. Mais c'était hélas largement attendu. Et tout n'est pas rose pour ceux qui restent, puisque seulement quelques 380 devraient effectivement reprendre le travail, 220 partiraient en formation, pour 16 mois, aux frais de la région. Tout ceci est cependant encore à confirmer, comme ce la suite du projet Friendly (nos photos), même si on sait que tout le monde compte sur lui pour relever définitivement Heuliez.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mia-Electrique ; voiture-electrique