Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Voitures électriques : Mahindra achète Reva

Jeu 27/05/2010   —   Un grand constructeur indien investit dans un petit.
Mahindra achète Reva

Bien que petit constructeur, Reva jouit déjà d'une réputation enviable. Il a déjà vendu plus de 3500 exemplaires de sa voiturette, et il travaille activement à développer un nouveau modèle, la Reva NXR, une pure voiture électrique (et non plus une voiturette), sur batteries, qui promet beaucoup. Le savoir-faire de Reva avait même attiré General Motors l'année dernière, et la filiale indienne de la multinationale américaine s'était associé au petit constructeur indien.

Aujourd'hui, le petit ne l'est plus, puisqu'il a cédé 55 % de son capital au groupe Mahindra. Par rapport à Reva dont le chiffres d'affaires et en millions, celui de Mahindra se compte en milliards. Ce groupe emploie plus de 100 000 personnes. Des pick-ups Mahindra ont été un temps importés en France, ainsi que le véhicule tout-terrain Scorpio, mais il semblerait que seuls les tracteurs soient disponibles aujourd'hui. Le premier objectif de cette fusion sera pour Reva d'assister Mahindra à convertir ses modèles à la propulsion électrique, mais Reva va aussi formidablement y gagner. Avec de nouveaux moyens de développement, notamment de test et de validation, et un accès à de vastes nouvelles ressources, qui devraient lui permettre de soigner sa NXR bien mieux que s'il avait été seul.

La nouvelle société s'appelle Mahindra REVA, et on attend toujours la NXR en France à l'horizon 2011. La NXG, devant laquelle posent les dirigants de Reva et Mahindra, devrait suivre quelques mois plus tard.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : voitures-indiennes ; industrie-production ; voiture-electrique