Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

L'Allemagne condamne le SP95-E10

Ven 17/08/2012   —   En paroles, mais les actes pourraient suivre.
Carburant SP95 E10Le cours des céréales est au plus haut, et partout dans le monde, la cherté des produits alimentaires est une réalité qui devient chaque jour plus aigüe. Nombreux activistes ont de ce fait déjà critiqué les biocarburants, et voici quelque chose de nouveau : une critique de Dirk Niebel (interview vidéo). Cela peut changer des choses, car Dirk Niebel est membre du gouvernement allemand. Il est ministre du développement et de la coopération économique. Plus particulièrement, il critique vertement le SP95 E10 (l'essence mélangée avec 10 % d'éthanol), dont il demande l'arrêt de la distribution. Il est difficile de lui donner tort, puisque de tous les carburants, le SP95-E10 est franchement le plus mauvais. On peut trouver des vertus au superéthanol E85, mais le SP95-E10 a l'immense tort d'être un carburant qui a vocation à être utilisé dans toutes les voitures à essence, alors qu'il ne fonctionne pas dans toutes les voitures !

On rappellera d'ailleurs que le SP95-E10 résulte d'une décision politique. Ce carburant n'a jamais été soutenu par aucun constructeur automobile. Ajoutons pour aller plus loin que l'essor de l'éthanol aux Etats-Unis provient des surproductions de maïs. Les fermiers américains ne savaient plus quoi faire de tout leur maïs, et on leur donna l'idée d'en faire du carburant. C'était une bonne idée, et cela le sera à nouveau lors d'une prochaine année de surproduction. Mais quand la sécheresse a ruiné les récoltes comme aujourd'hui, il n'est que normal qu'on réduise la production de biocarburants à partir de denrées alimentaires. Tant pis pour l'objectif européen de 10 % de carburants renouvelables.

Attention cependant à ne pas condamner les biocarburants dans leur ensemble. Car s'il n'est plus opportun d'en produire à partir de blé ou de maïs, il y a beaucoup plus de marge pour les betteraves, sans oublier qu'on fait aussi de l'éthanol à partir des résidus de l'industrie du bois. Gageons qu'une reflexion est déjà en cours à Bruxelles. En France aussi ?


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; biocarburant