Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Chrysler est désormais italien

Jeu 02/01/2014   —   Mais Fiat pourrait devenir américain.
Sergio Marchionne - John ElkannC'est fait ! Ce n'est pas une surprise, tout le monde l'attendait. Fiat avait pris une participation dans Chrysler, et il en avait obtenu le contrôle en 2009, mais il ne possédait encore que 58,5 % des parts de l'entreprise américaine. Le reste était la propriété du fonds de pension du syndicat des ouvriers de l'automobile, un accord a enfin pu être trouvé avec ce dernier. Le groupe italien Fiat, dirigé par Sergio Marchionne et John Elkann (notre illustration), obtient donc 100 % du capital de Chrysler. La suite va être une fusion complète, pour ne former plus qu'une seule entreprise, un groupe automobile global, qui gèrera les marques suivantes : Abarth, Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Ferrari, Fiat, Jeep, Lancia, Maserati et Ram (véhicules utilitaires aux Etats-Unis), et sera le septième groupe auto du monde.

On attend une simplification de la comptabilité, et surtout plus de liberté géographique pour réinvestir les bénéfices obtenus sur certains marchés. Deux questions vont se poser très rapidement. D'abord le choix du nom du nouveau groupe. Fiat-Chrysler, Chrysler-Fiat, Fiat tout seul ou un tout autre nom, et ensuite le choix de l'implantation du siège. Turin ou Detroit ? Comme la France, l'Italie n'est hélas pas le meilleur choix pour une entreprise mondiale. Pour ce qu'on connait de M.Marchionne, il n'y a aucun doute que toutes les options seront sur la table, Amsterdam est donc aussi en lice...


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Fiat ; industrie-production