Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

BMW allié à SAP pour développer la voiture connectée

Dim 26/01/2014   —   Des opportunités et des risques.
BMW avec SAP pour développer la voiture connectéeBMW s'est trouvé un partenaire pour développer la voiture connectée : SAP. Il s'agit de développer de nouveaux services, et toute la question est de savoir s'il faut les limiter à ce qui est utile à l'automobiliste, ou pas. On suppose d'abord que la voiture sait où elle va, le conducteur aura indiqué sa destination au GPS. Partant de là, lorsque l'auto est presque à destination, la voiture peut rechercher automatiquement une place de parking, dans les limites de prix qu'a fixé le conducteur. On suppose en effet que les parkings environnants sont tous intelligents. De nombreuses autres opportunités sont aussi possibles si le conducteur a rempli une fiche signalétique précisant ses centres d'intérêt. Décoration ou sport, et le conducteur recevra alors un message s'il passe devant un établissement proposant de la moquette, ou des palmes en promotion.

Il se pose alors de nouvelles questions pour l'automobiliste. Etre ou ne pas être dans les bases de données ? Sont-elles opt-in pour l'envoi de publicités ? Qui contrôle les données ? Qui les protège ? On sait qu'en marketing, plus un fichier est qualifié, plus il est cher. Le fichier des clients BMW est assurément l'un des plus chers du monde, et si en plus il devient possible de le segmenter (les clients qui se garent souvent sur un parking d'aéroport, ou qui fréquentent des stations thermales), les constructeurs vont se retrouver assis sur une mine d'or. On peut pourtant leur faire confiance pour en modérer l'exploitation, mais la question de la sécurisation des données va prendre de l'importance.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : BMW ; technologie