Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

On roule beaucoup en Nissan Leaf

Ven 09/01/2015   —   Et c'est assez logique.
Kilométrage Nissan LeafLe dispositif CarWings révèle à Nissan le kilométrage parcouru par ceux qui roulent en Leaf, et cela permet au constructeur de faire des statistiques intéressantes. Nissan a ainsi comparé le kilométrage moyen parcouru par un conducteur de Leaf, avec celui de l'automobiliste moyen. Même si les données relatives à l'automobiliste moyen sont toujours à prendre avec des pincettes, parce qu'il n'y a pas de mesure officielle, l'écart est énorme, et il est en faveur de ceux qui roulent en électrique.

En France, le conducteur moyen d'une Leaf parcourt en effet 16 588 km, alors que le français moyen ne fait que 12 699 km. L'écart est encore plus grand en Espagne, où la moyenne est de 9 928 km quand ceux qui roulent en Leaf ne font pas moins de 19 084 km. Quasiment le double ! C'est en Allemagne que l'écart est le plus faible, avec une moyenne de 14 508 km pour les conducteurs de Leaf, alors que l'automobiliste moyen ferait 11 581 km (d'après Check24).

Mais ceci s'explique bien, parce que les clients d'une Nissan Leaf sont des gens qui ont réfléchi ! Acheter une voiture électrique nécessite plus de reflexion qu'une essence ou diesel, il faut faire équiper son garage d'une borne, cela représente des frais supplémentaires, et les gens calculent. Pour faire moins de 10000 km par an, au vu des interrogations sur l'électrique (dépréciation, revente...), l'équation est difficile. Il en devient logique que ceux qui fassent le grand saut soient ceux qui aient calculé qu'ils en tireraient le plus grand avantage. C'est d'ailleurs un paradoxe de la voiture électrique : si elle est difficilement capable de faire plus de 100 km d'autoroute, elle est formidable pour faire 100 km quotidiens de péri-urbain. Maintenant que c'est prouvé par la pratique, qu'on se le dise !

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Nissan-Electric ; voiture-electrique