Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Le 3 cylindres est arrivée dans la BMW série 1

Sam 17/01/2015   —   La banalisation du downsizing.
BMW série 1Il fut un temps, pas si lointain, où on ne concevait une BMW qu'avec un 6 cylindres en ligne. Mais cela fait plusieurs années que la majorité des voitures de Munich n'ont plus qu'un 4 cylindres, et cela descend encore, puisqu'à l'occasion d'un léger restyling de la série 1 (nouveaux naseaux, nouveaux feux à LED, etc...), un moteur 3 cylindres apparait sous le capot de la 116d. C'est un 1500 à la place d'un 1600, un moteur important pour le groupe BMW, puisqu'on le retrouvera prochainement dans de nombreux autres modèles du groupe.

Nous l'avions d'ailleurs essayé, et apprécié, dans la Mini Cooper D. Dans cette BMW 116d, il donne 116 ch et 270 Nm de couple, constant entre 1750 et 2250 tr/mn. Ce qui fait d'elle la moins puissante des BMW, et les performances sont juste suffisantes, avec un 200 km/h en pointe, mais 10,3 secondes pour atteindre les 100 km/h. La consommation est par contre très basse, avec une moyenne officielle de 3,7 l/100 km avec des rejets de CO2 de 97 g/km. Plus fort, il y a aussi une version EfficientDynamics, avec un rapport de pont légèrement plus long, des pneumatiques plus larges mais à moindre résistance au roulement, qui consomme encore moins, avec une moyenne officielle à 3,4 l/100 km, et des rejets de CO2 de 89 g/km. Une Prius ne fait mieux, sinon avec plus de douceur et moins de bruit. On notera aussi que l'équipement de la série 1 est revue à la hausse. L'air conditionné automatique par exemple, est désormais livré en standard.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : BMW ; faible-consommation