Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

PSA fera un hybride rechargeable et une électrique

Jeu 19/02/2015   —   Sauvé par la Chine.
Carlos TavaresCarlos Tavares, le patron de PSA Peugeot-Citroën, avait toutes les raisons de montrer sa satisfaction hier, lors de la conférence où il a annoncé les résultats du groupe. Les résultats nets restent déficitaires, mais ce déficit a été divisé par plus que 4 en un an, et tous les indicateurs, cash flow ou revenu opérationnel courant, sont très nettement positifs. C'est un sacré revirement, et si on veut en comprendre la raison, il faut aller en Chine. Les ventes de PSA y ont augmenté de 32 % en un an, pour atteindre 734 000 voitures. Alors bien sûr, on aimerait que PSA augmente ses ventes en Allemagne, mais s'il faut définir des priorités, il est évident qu'une croissance de 32 %, ce n'est pas en Europe qu'on la trouvera. En Inde, par contre...

Maintenant, si M. Tavares a beaucoup parlé chiffres, il a été bien avare d'infos produits ou stratégie. On attend encore une clarification de l'image de Citroën, qui a aujourd'hui 3 lignes de produits. Les C1, C3, C4, C5, les Picasso et le Cactus. Est-ce tenable sur long terme ? Enfin, côté technique, les projets hybride rechargeable essence (sur les modèles intermédiaires) et électrique sur batterie (pour les petits modèles) sont confirmés. Reste que Carlos Tavares a déçu quand il a dit que le premier était pour 2019, et le second pour 2020.

Beaucoup croyaient que le projet hybride rechargeable était plus avancé que cela. Si la concrétisation n'est pas avant 4 ans, cela veut dire que toutes les options sont encore sur la table. On espèrera alors que PSA fera le choix de donner au moteur électrique la prépondérance (comme sur une Chevrolet Volt avec 80 km d'autonomie sur la batterie), plutôt qu'un rôle secondaire (comme chez Mercedes, parformances limitées sur l'électrique, et autonomie de seulement 30 km). On rêvera donc d'un moteur électrique de 200 kW associé au 3 cylindres turbo PureTech, pour donner à une future DS6 une motorisation digne de son rang.


Laurent J. Masson



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Peugeot ; voiture-hybride-rechargeable ; concept-prototype-electrique