Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

La Bluecar électrique construite par Renault à Dieppe

Mar 09/06/2015   —   Suite de l'accord entre Bolloré et Renault.
La Bluecar de Bollore en production a l'usine de DieppeSur le rond-point des Canadiens à Dieppe, on peut choisir d'aller au centre ville, d'aller à l'hypermarché, ou d'aller à l'usine automobile. Pour rappeler la présence de cette usine, il y a une maquette de voiture qui trône au milieu du rond-point. Une maquette d'Alpine A110. L'usine fabrique aujourd'hui la Renault clio RS, elle fabriquera prochainement la future Alpine, mais en l'attendant, on vient d'y débuter la production d'une auto infiniment moins excitante : la Bluecar de Bolloré. Soit la voiture de l'Autolib parisien. L'auto conçue originellement par Pininfarina, et jusqu'alors fabriquée par une entreprise proche du fameux carrossier italien, à Turin. C'est donc maintenant à Dieppe que cela se passe, et parce que cela accroit la production de voitures zéro émission en France, c'est une bonne nouvelle, même si on évitera d'en accroître la portée.

La qualité de fabrication des Bluecar est mauvaise, très inférieure à celle d'une Renault Zoé, rien ne dit encore qu'elle sera meilleure du fait de ce nouveau lieu de production. Il n'y aura d'ailleurs aucun badge du losange pour différencier ces nouvelles autos des anciennes fabriquées en Italie. On notera enfin que les volumes seront très faibles, puisqu'on attend entre 50 et 200 voitures par mois, pas plus.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Bollore-Bluecar ; industrie-production