Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Sous la menace, Tesla doit licencier plus de 3000 personnes

Jeu 14/06/2018   —   En voie de normalisation ?
Tesla Model SChez Tesla, lors de la dernière assemblée des actionnaires, tout n'a pas été rose. La contestation gronde, quelques actionnaires particulièrement mécontents ayant été jusqu'à proposer de renvoyer Elon Musk ! Parce que s'il y a d'excellents résultats, comme le premier réseau mondial de bornes de recharge, les actionnaires regardent surtout les chiffres. Et là, tout n'est pas rose. La société enregistre déficit après déficit, à chaque nouveau trimestre, et Tesla a aujourd'hui un cumul de plus de 5 milliards de déficits...C'est beaucoup ! On pensera aussi que s'il est acceptable pour une start-up de perdre de l'argent, Tesla est aujoud'hui une entreprise qui a 15 ans. On ne peut attendre des investisseurs la même patience qu'aux débuts. Surtout après les multiples retards, errements et erreurs, autour du lancement de la Model 3.

Pour répondre à la grogne des actionnaires, Elon Musk n'a désormais plus d'autre choix que de faire... Tout ce qui sera nécessaire pour rendre l'entreprise rentable. Soit diminuer les coûts partout où c'est possible, et tant pis si cela signifie mettre des milliers de gens au chômage. La seule question maintenant est de savoir si cela sera suffisant. Tesla ayant aujourd'hui un peu plus de 37 000 employés, il en restera quelques 34 000. Mais pour ceux qui avaient rejoint Tesla avec l'idée qu'ils jouaient la carte de l'avenir, avec un salaire dans la moyenne basse de l'industrie automobile, la pilule sera amère.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Tesla ; industrie-production