Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Carlos Ghosn accusé, y a t-il eu machination ?

Mar 20/11/2018   —   Un zèle un peu trop soudain.
Carlos GhosnCarlos Ghosn, le patron et le grand architecte de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, n'est plus libre de ses mouvements. Il a arrêté par la police japonaise. Le détail des charges retenu contre lui n'a pas été rendu public, mais Carlos Ghosn serait accusé d'abus de bien social, et de fraude fiscale. Il aurait été utilisé des fonds de Nissan à des fins personnelles. A t-il fait payer par Nissan, la femme de ménage de son appartement au Japon ? A t-il fait recarreler sa salle de bains aux frais du constructeur ? Utilise t-il une Nissan GT-R pour ses déplacements privés, et se fait-il rembourser ses pleins d'essence ? On ne sait rien des faits qui sont reprochés à Carlos Ghosn... On sait aussi qu'il serait accusé d'avoir dissimulé une partie de ses revenus au fisc nippon, ce qui est franchement très bizarre.

La société Nissan n'a rien d'un restaurant grec où tout le monde paie en espèces (des petites coupures usagées). Il ne doit pas y avoir de caisse noire chez Nissan, et la rémunération du dirigeant, aussi bien pour sa partie fixe que variable est clairement indiquée dans les livres de compte de la société, qui sont audités tous les ans. Parce que c'est là le plus bizarre dans cette affaire : il n'y a rien de nouveau. D'après l'agence de presse Kyodo, les faits qui sont reprochés à Carlos Ghosn, auraient été commis régulièrement depuis 2011. S'il y avait eu quelque irrégularité, pourquoi personne n'a rien vu dès 2012 ?

On peut aussi s'étonner du zèle soudain de l'administration japonaise. Il n'y aurait pas eu en effet de demande de renseignements, ni de convocation. Non, Carlos Ghosn a été brutalement interpellé à sa descente d'avion alors qu'il venait d'arriver au Japon. Y a t-il une seule preuve de sa mauvaise foi ? Parce qu'avec 3 passeports (français, libanais, brésilien), des revenus sous plusieurs formes (salaires, intérèssements...) de plusieurs pays (France, Japon), il n'est pas inconcevable pour un homme aussi occupé d'avoir fait une erreur sur sa déclaration, et de l'avoir répété plusieurs années, puisque personne ne la lui avait signalé. Ou d'avoir été mal conseillé, parce que M.Ghosn ne remplit certainement pas lui même sa déclaration d'impôt, surtout s'il s'agit d'un formulaire en japonais.

On espère que l'ambassade de France à Tokyo saura lui prodiguer toute l'assistance dont il aura besoin, et qu'il pourra vite rentrer en France, où on a besoin de lui. Parce que pour avoir mis sur pied l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, premier groupe automobile mondial, Carlos Ghosn a été plus utile à l'économie française... Qu'un François Hollande. Et quand l'alliance a besoin d'être consolidé, on ne voit personne d'autre que lui pour faire cela. On comprend alors que pour les japonais qui n'ont jamais aimé les étrangers, Carlos Ghosn soit l'homme à abattre. Maintenant, il est aussi possible que les faits délictueux reprochés à Carlos Ghosn, soient bien réels, et qu'ils soient graves. Mais on aura toujours à l'esprit que sous la direction de Carlos Ghosn, l'alliance Renault-Nissan est une entreprise en croissance, est une entreprise qui fait de jolis bénéfices, qui rapporte de l'argent à ses actionnaires, et qui fait vivre des centaines de milliers de familles. M.Ghosn doit rester aux yeux de tous un bon patron. Et en étant le premier pilier de la conversion de l'industrie à l'électro-mobilité, il faut le soutenir à 100 %.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Nissan ; industrie-production







Dernières actualités de l'écologie automobile :


26-04-2019 — Tesla améliore sa Model S et renforce son leadership — 595 km d'autonomie.

25-04-2019 — La stratégie de Nissan pour redevenir japonais — Une partie pourrissement.

25-04-2019 — Ford s'associe à Rivian... Pour gagner du temps — Quelle surprise !

24-04-2019 — Le Renault Kangoo de 2020, évidement électrique — Mais sans oublier le diesel.

24-04-2019 — Sono Motors va produire sa Sion en Suède et sauver NEVS ? — Conception start-up, production start-up.

23-04-2019 — Hyundai-Kia inventent l'électrique réglable par smartphone — Et un nouveau réseau social ?

22-04-2019 — Singulato iC3, la fille inattendue de la Toyota iQ — Pour les chinois.

21-04-2019 — Kia e-Soul : premier concurrent de l'e-Niro — Une grosse différence.

20-04-2019 — Mazda lance un diesel aux Etats-Unis — Un cas unique ou...

19-04-2019 — Concept Genesis Mint électrique : mieux que BMW — Même si ce n'est qu'un concept.

19-04-2019 — Kia HabaNiro, est-ce le futur Niro ? — Toujours aussi rapide.

18-04-2019 — Rapide E la première Aston Martin électrique — Un tour de force.

18-04-2019 — Renault EZ-Flex, pensé en fonction des besoins — 100 % utile.

17-04-2019 — La police anglaise va détecter l'usage du téléphone au volant — Mieux que la vitesse.