Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Mercedes Vision EQS, un certain manque de... Substance

Ven 13/09/2019   —   La classe S électrique.
Mercedes Vision EQS électriqueDepuis selon nous 47 ans, la Mercedes classe S est la meilleure voiture du monde. Depuis la génération W116 lancée en 1972 en effet, la classe S est la référence absolue sur le segment de la grande berline de luxe. C'est d'ailleurs la plus vendue dans le monde sur ce segment, alors quand le monde a entendu l'idée que Mercedes travaillait à une version électrique de la classe S, beaucoup ont retenu leur souffle, pour le relâcher sans enthousiasme devant ce concept Vision EQS.
Mercedes Vision EQS électriqueSi on regarde la silhouette, on pense à une voiture sur laquelle il a neigé. C'est presque du monovolume. Les designers ont habillé cela avec une peinture 2 tons, et des centaines de LEDs, mais derrière il n'y a aucune forme. On n'a pas fini de regretter la classe E de 2009, bien carrée, bien Mercedes. Ici, on est dans le règne des lignes molles, même si peu de gens le remarquent. Car s'il faut féliciter les designers, c'est pour avoir réussi à masquer ce manque de formes. D'abord la voiture a reçu une peinture 2 tons, et il y a mince filet de LEDs qui ceinture toute l'auto, et fait la jonction entre le gris argent et le noir.
Mercedes Vision EQS électriqueLa calandre et les feux arrières ensuite, ont dû exiger une quantité de travail assez fantastique. La calandre est constitué de 188 circuits imprimés, chacun contenant 5 LEDs à allumage individuel (donc 940 au total). Quant aux feux arrières, ils forment un ensemble de 229 LEDs sur une surface d'environ 2,10 m (ils avancent sur les ailes) sur 0,30 m. Le résultat est assez incroyable à voir, surtout qu'au salon, l'allumage de tous ses LEds n'était pas statique. Il y avait un jeu permanent de lumières, comme... La devanture des casinos de Las Vegas en font depuis 50 ans. Bien sûr, c'était impressionnant, et même divertissant, mais est-ce bien cela qu'on attend d'une grosse Mercedes ? On pense aussi que tout cela doit consommer une sacrée quantité d'électricité. Une diode électro-luminescente consomme très peu, c'est vrai, mais ici, il y en a plus de 1000 ! La pensée la plus terrible cependant est que cela ne doit plus ressembler à rien quand c'est éteint. Toute la face avant est en effet parfaitement lisse, ce qui est assurément formidable pour l'aérodynamisme, mais qui doit être bien triste lorsque tout est éteint. Comme un grand écran de télévision en fait. Autant c'est formidable pour regarder un film, autant c'est triste quand l'écran est noir.
Mercedes Vision EQS électriqueDerrière le jeu de lumières, il y a tout de même de bonnes idées, comme l'usage d'un cuir synthétique – animal-free – dans l'habitacle. Pour les boiseries ensuite, les designers ne sont pas allé chercher quelque bois précieux exotique, mais plus simplement des arbres d'une forêt à côté de l'usine. Ce bois étant stratifié, et tellement traité de multiples façons, que de toute manière, il est quasiment impossible de deviner son essence. Au niveau de la propulsion, ce concept Vision EQS est électrique, zéro émission sur batterie lithium ion, et il faut souligner que la fabrication de sa batterie est elle aussi zéro, émission. Mercedes investit de grosses sommes en ce domaine, parce que si ses clients vont devenir vertueux, le constructeur veut le devenir lui aussi.
Mercedes Vision EQS électriqueUn moteur électrique pour le train avant, un autre pour le train arrière, avec une grande batterie encastrée dans un chassis sandwich. C'est presque du classique, mais c'est plutôt la norme, puisque personne n'imagine de meilleure architecture. La puissance est de 350kW, et la batterie a une capacité de 100 kWh, laquelle donne à l'auto une autonomie de 700 km, et on pourra vraiment rouler loin comme on l'attend d'un vaisseau amiral comme une Mercedes classe S, grâce à la faculté de recharger à 350 kW.
Mercedes Vision EQS électriqueMaintenant, il reste que face à une Tesla Model S, et la concurrence à venir, chinoise ou autre, on cherche, et Mercedes doit trouver, quelque chose de plus substantiel que l'éclairage pour se distinguer.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mercedes ; automobile-design ; voiture-electrique







Dernières actualités de l'écologie automobile :


15-10-2019 — Yamaha présente 2 concepts de scooters électriques — Mais on attend encore...

15-10-2019 — La Porsche Taycan abordable est arrivée — Un peu plus abordable.

14-10-2019 — Sevic S50, la trottinette 100 % professionnelle — Made in Germany.

14-10-2019 — France Stratégie : ennemi du peuple et de l'industrie ? — Abandon du malus au poids.

13-10-2019 — Toyota Mirai Concept, quand le zéro émission est élégant — Et fait rêver.

12-10-2019 — L'avenir de Renault-Nissan : on ne peut qu'être inquiet — Plus aucune certitude.

11-10-2019 — Avec sa Dendo Drive House, Mitsubishi rend ses clients autonomes — L'électricité faite à la maison.

11-10-2019 — Il n'y aura pas de voiture électrique Dyson — Le projet n'était pas viable.

10-10-2019 — Poids lourds à hydrogène : Hyundai multiplie les investissements — Partout dans le monde.

09-10-2019 — Cupra prépare son e-Racer pour le futur championnat ETCR — Tests positifs.

09-10-2019 — Un second malus au poids ? — Le pouvoir est ennemi des automobilistes, mais aussi du progrès ?

08-10-2019 — Venturi Formula E désormais partenaire privilégié de Mercedes — EQ inside.

07-10-2019 — Chevrolet Bolt, encore meilleure mais toujours pas pour nous — L'erreur de GM.

06-10-2019 — Polestar 2 électrique, la chinoise chère — Qui ne fera pas de la France une priorité.



Nos derniers essais :


Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides
Ford Mondeo SW Hybride
Ford Mondeo SW Hybride
— Toujours la meilleure motorisation.

Ford ; voitures-hybrides
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
— Essai détaillé, pour les gros rouleurs.

Volkswagen ; faible-consommation
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
— Essai détaillé, presqu'un sans faute.

Toyota ; voitures-hybrides