Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

L'impérialisme chinois s'exposait sans honte à Francfort

Dim 22/09/2019   —   Ou comment se moquer du reste du monde ?
L'impérialisme chinois s'exposait à FrancfortIl est habituellement facile de se diriger sur un salon de l'auto. D'abord parce qu'on reconnait les voitures, et ensuite parce que si on ne les reconnait pas, le nom du constructeur est écrit en gros sur le stand. Et bien, il l'était sur le stand Hongqi, comme le montre l'illustration c-dessus. Mais ce rédacteur n'a pas su le lire, parce qu'il était écrit en caractères chinois. C'était pourtant au salon de Francfort, en Allemagne, pas au salon de Shanghaï. Hongqi y présentait le concept d'un gros SUV électrique (photos ci-dessous), une auto impressionnante à voir, sur laquelle nous aurions aimé obtenir plus de renseignements, sauf qu'à la conférence de presse qui a dû en dévoiler ses principales caractéristiques et son devenir, nous n'avons rien compris, puisqu'elle s'est tenue en chinois.
L'impérialisme chinois s'exposait à FrancfortLes occidentaux présents ont donc attendu une minute, en pensant que l'homme qui parlait allait changer de langue, employer celle de Goethe ou de Shakespeare, mais non. Toute la conférence fut en chinois. Idem chez Wey, un autre constructeur chinois, 2 stands plus loin. Le plus vraisemblable est que ces constructeurs n'utilisent donc le salon allemand, que pour faire une communication bidon auprès des journalistes chinois présents, en leur faisant croire qu'ils ont quelque activité en Europe. Mais s'ils ont la plus petite intention d'y vendre des voitures, il va falloir communiquer dans les langues locales.
L'impérialisme chinois s'exposait à Francfort

Rubrique(s) et mot(s)-clé : voitures-chinoises ; commerce-distribution







Dernières actualités de l'écologie automobile :


08-12-2019 — Hyundai i10, une substantielle montée en gamme — La petite qui se rapproche des grandes.

07-12-2019 — Des watts croates pour la future Hyundai N électrique — Pour le meilleur.

07-12-2019 — 259 autobus électriques chinois pour les hollandais — Une commande record.

06-12-2019 — Avec Iveco, le poids lourd Nikola Tre sur batterie avant l'hydrogène — Petite ou grande autonomie.

05-12-2019 — 4546 km en 27 h 25 minutes, un record fou parce que la vitesse fera toujours rêver — Attention, pas écolo !

04-12-2019 — Super malus à 20 000 €, le gouvernement plus écolo que financier — Qui le paiera ?

04-12-2019 — Electriques à Berlin : Renault y était avant Volkswagen — La Zoé starlette dans la capitale allemande.

03-12-2019 — F-Type : Jaguar abandonne le 6 cylindres — Tout ou rien.

03-12-2019 — Berlin : Volkswagen joue à fond la carte de l'électro-mobilité — Une ville branchée.

02-12-2019 — Big Boxer : quand BMW n'oublie pas les amateurs de mécanique — Hélas pas pour les automobilistes.

01-12-2019 — Déjà des améliorations sur l'Audi e-tron — Nouvelle technologie, nouvelles pratiques.

30-11-2019 — Smart organise sa quasi-disparition — Décryptage.

28-11-2019 — 100 000 Volkswagen eGolf électriques — Un succès peu visible, mais réel.

28-11-2019 — 778 km sans ravitailler pour la Hyundai Nexo à hydrogène — Un exploit coréen franco-suisse.



Nos derniers essais :


Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
— Le style et la vertu à bon prix.

Hyundai ; voitures-hybrides
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides