Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Fiat aussi sera forcé d'abandonner les petites voitures

Mer 06/11/2019   —   Evolution de l'espèce.
Fiat 130 de 1969Les résultats viennent de tomber. Au troisième trimestre en Europe, Fiat-Chrysler Automobile a perdu 55 millions d'euros. La nouvelle est doublement fâcheuse. Elle montre d'abord l'absolue nécessité pour la marque italienne de s'allier avec le français PSA, et avec le recul, elle prouve sans aucun doute possible que la stratégie passée a été mauvaise. Parce que le plus étonnant est que Fiat est un leader sur ses segments. Avec les Fiat Panda et 500, sans oublier la Lancia Ypsilon qui se vend encore très bien en Italie, Fiat est leader sur le segment des petites voitures (segment A). Mais à quoi sert-il d'être leader, si c'est pour perdre de l'argent ? Nous avions déjà expliqué le drame des petites voitures qui disparaissent toutes les unes après les autres (les prochaines sur la liste sont l'Opel Karl et la Ford Ka+), et alors que l'alliance avec PSA n'est pas encore finalisée, FCA explique qu'il réfléchit à passer du segment A au segment B (celui des Punto, Clio et 208). La logique est que plus une voiture est chère, plus il est possible de la vendre avec profit. A d'autres époques, et sur des segments plus ambitieux encore, Fiat avait déjà tenté l'expérience de la limousine 130 en 1969 (ci-dessus), ou de la berline Croma en 1985 (ci-dessous).
Fiat Croma de 1985Aujourd'hui, vu que Fiat n'a probablement pas le budget pour développer une nouvelle Punto, il compte sur PSA pour partager avec lui la plateforme de la Peugeot 208, qui est déjà partagée avec l'Opel Corsa. On ne comptera donc guère sur une future Fiat Panda construite en commun avec les Citroën C1 et Peugeot 108, ces 3 modèles seraient arrêtés, tandis qu'on sait déjà que la Fiat 500 va grossir en devenant électrique, puisqu'elle aura 4 portes. Elle sera vraisemblablement assimilée au segment B. Mais il reste que Fiat a construit sa réputation sur les petites voitures abordables. C'est un très triste nouvelle, si lui aussi les abandonne.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Fiat-Alfa-Romeo-Lancia ; industrie-production ; ecologie