Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Marché auto européen : la revanche de l'Europe de l'est

Sam 18/04/2020   —   La Hongrie, futur leader.
Nissan Leaf à BudapestLa catastrophe du Covid-19 en est bien une, il s'est vendu le mois dernier dans l'Union Européenne, 55 % de voitures neuves de moins qu'en mars 2019. Pour autant, les inégalités sont immenses. On a vu ainsi le mois dernier un fait totalement inédit, et à la limite de l'incroyable, même si presque personne ne l'aura remarqué à l'ouest de la Suisse : il s'est vendu plus de voitures neuves en Hongrie qu'en Autriche. Alors qu'il y a 12 mois, le marché autrichien était plus que le double du marché hongrois. Mais quand les ventes de voitures neuves se sont effondrées de 67 % en Autriche, elles n'ont baissé que de 13 % en Hongrie. On verra aussi qu'il y a eu 10 fois plus de malades du virus chinois en Autriche qu'en Hongrie...

Dans le détail par pays, si les ventes ont baissé de 85 % en Italie, de 72 % en France, et de 69 % en Espagne, elles n'ont baissé que de 24 % en Estonie, de 34 % en Lettonie ou de 32 % en Roumanie. Sans oublier 37 % de moins en Allemagne. C'est dire que de même que la mortalité du coronavirus est très différente d'un pays à l'autre, le virus tue beaucoup moins en Allemagne ou en Hongrie qu'en France, les effets du virus sur les ventes de voitures sont aussi très différentes d'un pays à l'autre. Une autre donnée intéressante, est qu'à l'exception notable de la Grèce, ces pays où le virus a le moins d'effet, sont aussi ceux qui sont le mieux gérés, comme en témoigne la dette des états. De plus de 100 % du produit national brut en France, elle n'est que 70 % en Hongrie, de 60 % en Allemagne, de 35 % en Roumanie, et de seulement 20 % en Estonie. Pour terminer, on remarquera aussi qu'en Allemagne, en Estonie, en Hongrie ou en Roumanie, il n'y a que 3 ou 4 % de chômeurs. La conclusion est tout se tient, et que le marché auto est un bon révélateur de l'état de santé d'un pays.

Illustration : un taxi Nissan Leaf électrique à Budapest en septembre 2019 (photo d'archives).

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; commerce-distribution